Un nouveau cycle de Krebs ou un cycle de Krebs réversible !

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Un cycle de Krebs d’un tout nouveau genre a été découvert par des chercheurs japonais chez la bactérie Thermosulfidibacter takaii. Le projet, dirigé par le Professeur Takuro Nunoura du Research and Development Center for Marine Biosciences de la JAMSTEC (Japan Agency for Marine-Earth Science and Technology), a été réalisé en collaboration avec l’Université d’Hokkaido, l’Université de Kyoto et le National Institute of Technology and Evaluation (NITE). 

Ce cycle essentiel du métabolisme, qui intervient à la suite de la glycolyse, commun à la plupart des organismes aérobies (bactéries, archées, eukaryotes), est l’un des plus primitifs jamais découverts à ce jour.

 L’une de ses caractéristiques exceptionnelles est sa réversibilité. Contrairement aux cycles de Krebs connus jusqu’à présent, celui-ci semble en effet capable de changer la direction de ses réactions en fonction des sources de carbone disponibles. 

Cette propriété permettrait à l’organisme de faire face à des variations brutales des conditions environnementales….

Référence : Takuro Nunoura, et al. A primordial and Reversible TCA Cycle in a facultatively chemolithoautotrophic thermophile. Science, 2018.

lien : http://science.sciencemag.org/content/359/6375/559

from Tumblr http://ift.tt/2F2mlX7
via IFTTT

Publicités

Un nouveau cycle de Krebs ou un cycle de Krebs réversible !

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Un cycle de Krebs d’un tout nouveau genre a été découvert par des chercheurs japonais chez la bactérie Thermosulfidibacter takaii. Le projet, dirigé par le Professeur Takuro Nunoura du Research and Development Center for Marine Biosciences de la JAMSTEC (Japan Agency for Marine-Earth Science and Technology), a été réalisé en collaboration avec l’Université d’Hokkaido, l’Université de Kyoto et le National Institute of Technology and Evaluation (NITE). 

Ce cycle essentiel du métabolisme, qui intervient à la suite de la glycolyse, commun à la plupart des organismes aérobies (bactéries, archées, eukaryotes), est l’un des plus primitifs jamais découverts à ce jour.

 L’une de ses caractéristiques exceptionnelles est sa réversibilité. Contrairement aux cycles de Krebs connus jusqu’à présent, celui-ci semble en effet capable de changer la direction de ses réactions en fonction des sources de carbone disponibles. 

Cette propriété permettrait à l’organisme de faire face à des variations brutales des conditions environnementales….

Référence : Takuro Nunoura, et al. A primordial and Reversible TCA Cycle in a facultatively chemolithoautotrophic thermophile. Science, 2018.

lien : http://science.sciencemag.org/content/359/6375/559

Algues, les délices de la mer  (France 5) 

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Agar-agar, wakamé, nori, laitue de mer, kombu ou encore spiruline, ces noms exotiques s’inscrivent désormais au menu de nombreux établissements. 

Surfant sur la vague de la restauration japonaise, les algues, riches en protéines et réputées bonnes pour la santé, connaissent un vrai succès. Régine Queva, ancienne institutrice, organise des sorties découverte en Bretagne. 

Dans le Finistère, visite guidée chez un des leaders de la production d’algues alimentaires. 

Au Japon, voyage au côté d’Olivier Derenne, chasseur de goût. 

Xavier Lemetayer, lui, travaille sur un procédé technologique révolutionnaire : remplacer le plastique par un matériau biodégradable fabriqué à partir d’algues. Une innovation verte très prometteuse.

un reportage qui permet de découvrir une nouvelle gamme de produit. (PAM)

from Tumblr http://ift.tt/2sYqiup
via IFTTT

Algues, les délices de la mer  (France 5) 

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Agar-agar, wakamé, nori, laitue de mer, kombu ou encore spiruline, ces noms exotiques s’inscrivent désormais au menu de nombreux établissements. 

Surfant sur la vague de la restauration japonaise, les algues, riches en protéines et réputées bonnes pour la santé, connaissent un vrai succès. Régine Queva, ancienne institutrice, organise des sorties découverte en Bretagne. 

Dans le Finistère, visite guidée chez un des leaders de la production d’algues alimentaires. 

Au Japon, voyage au côté d’Olivier Derenne, chasseur de goût. 

Xavier Lemetayer, lui, travaille sur un procédé technologique révolutionnaire : remplacer le plastique par un matériau biodégradable fabriqué à partir d’algues. Une innovation verte très prometteuse.

un reportage qui permet de découvrir une nouvelle gamme de produit. (PAM)

Le doc du dimanche (France 5) – tous  sur le soja

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Ces dernières années en France, la consommation de soja a explosé. Alternative à la viande ou au lait, il contient moins de matières grasse et est riche en protéines. 

Mais le soja s’est aussi introduit discrètement dans de nombreux produits. Cette consommation exponentielle de soja ne serait pas sans conséquences sur la santé. 

Depuis 2005, les autorités sanitaires recommandent de limiter sa consommation. Le soja est également un aliment essentiel pour le fourrage des animaux. 

Celui-ci est en grande partie importé du Brésil, génétiquement modifié et traité au glyphosate, un pesticide très controversé classé cancérogène probable par l’Organisation mondiale de la santé.

Un reportage à regarder sans  oublier d’être critique. (PAM)

from Tumblr http://ift.tt/2ES0ZzC
via IFTTT

Le doc du dimanche (France 5) – tous  sur le soja

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Ces dernières années en France, la consommation de soja a explosé. Alternative à la viande ou au lait, il contient moins de matières grasse et est riche en protéines. 

Mais le soja s’est aussi introduit discrètement dans de nombreux produits. Cette consommation exponentielle de soja ne serait pas sans conséquences sur la santé. 

Depuis 2005, les autorités sanitaires recommandent de limiter sa consommation. Le soja est également un aliment essentiel pour le fourrage des animaux. 

Celui-ci est en grande partie importé du Brésil, génétiquement modifié et traité au glyphosate, un pesticide très controversé classé cancérogène probable par l’Organisation mondiale de la santé.

Un reportage à regarder sans  oublier d’être critique. (PAM)

Les immenses perspectives du big data dans l’agriculture | Alim’agri

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Météo, état hydrique des sols, état sanitaire et végétatif des plantes, qualité du lait, alimentation de chaque vache… 

Le développement des capteurs sur les exploitations agricoles fait exploser le volume des données agricoles, le « big data », qui, selon les grands acteurs du secteur, promet un bon en avant vers une agriculture de haute précision plus économe et plus verte, mais également une révolution scientifique dans la compréhension des relations agriculture-environnement-climat. 
Au petit déjeuner, Martin allume sa tablette. L’ensemble de son exploitation y est connectée. Sur l’atelier lait, deux alertes attirent son attention : une vache vêle et une autre monte en température : peut-être une infection ? Il ira l’isoler. Le robot de traite, l’ayant déjà détecté, a déjà ajouté à sa ration un complément alimentaire de sainfoin en attendant la décision de l’éleveur. 
Côté cultures, satellite et drone ont rendu leur verdict : il devra passer une heure tout au plus dans la parcelle du bois joli pour fertiliser et traiter sa partie nord-est sur un demi-hectare. Quelques petites carences en azote et des tâches de rouille y ont été détectées. Il rêve, Martin ?

from Tumblr http://ift.tt/2EMhCNf
via IFTTT

Les immenses perspectives du big data dans l’agriculture | Alim’agri

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Météo, état hydrique des sols, état sanitaire et végétatif des plantes, qualité du lait, alimentation de chaque vache… 

Le développement des capteurs sur les exploitations agricoles fait exploser le volume des données agricoles, le « big data », qui, selon les grands acteurs du secteur, promet un bon en avant vers une agriculture de haute précision plus économe et plus verte, mais également une révolution scientifique dans la compréhension des relations agriculture-environnement-climat. 
Au petit déjeuner, Martin allume sa tablette. L’ensemble de son exploitation y est connectée. Sur l’atelier lait, deux alertes attirent son attention : une vache vêle et une autre monte en température : peut-être une infection ? Il ira l’isoler. Le robot de traite, l’ayant déjà détecté, a déjà ajouté à sa ration un complément alimentaire de sainfoin en attendant la décision de l’éleveur. 
Côté cultures, satellite et drone ont rendu leur verdict : il devra passer une heure tout au plus dans la parcelle du bois joli pour fertiliser et traiter sa partie nord-est sur un demi-hectare. Quelques petites carences en azote et des tâches de rouille y ont été détectées. Il rêve, Martin ?

An evolutionarily conserved gene family encodes proton-selective ion channels

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Yu-Hsiang Tu, Alexander J. Cooper, Bochuan Teng, B. Rui Chang, Daniel J. Artiga, Heather N. Turner, Eric M. Mulhall, Wenlei Ye1, Andrew D. Smith, Emily R. Liman,

Science 25 Jan 2018: eaao3264 DOI: 10.1126/science.aao3264

Ion channels form the basis for cellular electrical signaling. Despite the scores of genetically identified ion channels selective for other monatomic ions, only one type of proton-selective ion channel has been found in eukaryotic cells. 

By comparative transcriptome analysis of mouse taste receptor cells, we identified Otopetrin1 (Otop1), a protein required for development of gravity-sensing otoconia in the vestibular system, as forming a proton-selective ion channel. 

We found that murine Otop1 is enriched in acid-detecting taste receptor cells and is required for their Zn2+-sensitive proton conductance. 

Two related murine genes, Otop2 and Otop3 , and a Drosophila ortholog also encode proton channels. 

Evolutionary conservation of the gene family and its widespread tissue distribution suggest a broad role for proton channels in physiology and pathophysiology.

De PAM : une découverte étonante 

from Tumblr http://ift.tt/2CcIYdC
via IFTTT

An evolutionarily conserved gene family encodes proton-selective ion channels

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Yu-Hsiang Tu, Alexander J. Cooper, Bochuan Teng, B. Rui Chang, Daniel J. Artiga, Heather N. Turner, Eric M. Mulhall, Wenlei Ye1, Andrew D. Smith, Emily R. Liman,

Science 25 Jan 2018: eaao3264 DOI: 10.1126/science.aao3264

Ion channels form the basis for cellular electrical signaling. Despite the scores of genetically identified ion channels selective for other monatomic ions, only one type of proton-selective ion channel has been found in eukaryotic cells. 

By comparative transcriptome analysis of mouse taste receptor cells, we identified Otopetrin1 (Otop1), a protein required for development of gravity-sensing otoconia in the vestibular system, as forming a proton-selective ion channel. 

We found that murine Otop1 is enriched in acid-detecting taste receptor cells and is required for their Zn2+-sensitive proton conductance. 

Two related murine genes, Otop2 and Otop3 , and a Drosophila ortholog also encode proton channels. 

Evolutionary conservation of the gene family and its widespread tissue distribution suggest a broad role for proton channels in physiology and pathophysiology.

De PAM : une découverte étonante