L’agriculture urbaine, mirage ou miracle ?  

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

L’agriculture urbaine gagne du terrain sans cesse en Ile-de-France. Mais les Franciliens, qu’en pensent-ils ? S’agit-il d’un élément de décoration, d’une volonté générale ou d’un véritable vecteur de lien social ?

Quand il avait remporté “ Réinventer Paris ”, le programme s’appelait “ In Vivo ”. A présent, BPD Marignan l’a rebaptisé “ Alguescence ”, et pour cause : ces trois bâtiments qui totaliseront 13 000 m2 de logements, en collaboration avec le groupe SNI, intègrent des éléments très verts : la “ Tree House ” verra ses balcons garnis d’arbres, la “ Plant House ”, de potagers et la “ Algue House ”, la plus importante, avec des cultures d’algues, une “ première mondiale ” d’après Luc Bonnardot, directeur général adjoint habitat de BPD Marignan. 

Un programme qui prend en compte tous les stades de l’agriculture, combinant technique, lien social, intérêts des propriétaires comme des locataires… Sur le papier, “ Alguescence ” devient l’incarnation de l’agriculture urbaine, à présent portée par les grandes entreprises. Jusqu’ici, l’agriculture urbaine émanait surtout d’initiatives privées, de quelques associations. 

Mais après “ Réinventer Paris ” et Paris-Culteurs, la nature au creux du vert des villes devient un véritable enjeu pour l’Hôtel de Ville. “ Il y a une demande véritable de la part des Parisiens pour une politique d’agriculture urbaine ” explique Pénélope Komitès, adjointe à la maire de Paris chargée des Espaces Verts, de la Nature, de la Biodiversité et des Affaires Funéraires. 

Même si l’époque où Paris comptait 600 hectares (vingt fois la superficie du jardin des Tuileries) de cultures maraîchères est bien loin, assurer le développement durable en Ile-de-France est une nécessité claire à l’heure du changement climatique. 

from Tumblr http://ift.tt/2vhnjxm
via IFTTT

Publicités

L’agriculture urbaine, mirage ou miracle ?  

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

L’agriculture urbaine gagne du terrain sans cesse en Ile-de-France. Mais les Franciliens, qu’en pensent-ils ? S’agit-il d’un élément de décoration, d’une volonté générale ou d’un véritable vecteur de lien social ?

Quand il avait remporté “ Réinventer Paris ”, le programme s’appelait “ In Vivo ”. A présent, BPD Marignan l’a rebaptisé “ Alguescence ”, et pour cause : ces trois bâtiments qui totaliseront 13 000 m2 de logements, en collaboration avec le groupe SNI, intègrent des éléments très verts : la “ Tree House ” verra ses balcons garnis d’arbres, la “ Plant House ”, de potagers et la “ Algue House ”, la plus importante, avec des cultures d’algues, une “ première mondiale ” d’après Luc Bonnardot, directeur général adjoint habitat de BPD Marignan. 

Un programme qui prend en compte tous les stades de l’agriculture, combinant technique, lien social, intérêts des propriétaires comme des locataires… Sur le papier, “ Alguescence ” devient l’incarnation de l’agriculture urbaine, à présent portée par les grandes entreprises. Jusqu’ici, l’agriculture urbaine émanait surtout d’initiatives privées, de quelques associations. 

Mais après “ Réinventer Paris ” et Paris-Culteurs, la nature au creux du vert des villes devient un véritable enjeu pour l’Hôtel de Ville. “ Il y a une demande véritable de la part des Parisiens pour une politique d’agriculture urbaine ” explique Pénélope Komitès, adjointe à la maire de Paris chargée des Espaces Verts, de la Nature, de la Biodiversité et des Affaires Funéraires. 

Même si l’époque où Paris comptait 600 hectares (vingt fois la superficie du jardin des Tuileries) de cultures maraîchères est bien loin, assurer le développement durable en Ile-de-France est une nécessité claire à l’heure du changement climatique. 

Dans nos fromages, la guerre entre bactéries n’a pas eu lieu 

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Le microbiote des fromages, un nouveau sujet scientifique ! En séquençant l’ADN des communautés de bactéries qui peuplent les croûtes des fromages, des chercheurs dévoilent leur coopération pour assimiler le fer contenu dans les laitages.

from Tumblr http://ift.tt/2tN903e
via IFTTT

Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO 2017-2026 | OECD READ edition

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Au cours des dix prochaines années, les marchés agricoles devraient continuer à manquer de dynamisme, la croissance chinoise ralentissant et les politiques relatives aux biocarburants étant moins influentes que par le passé.

La croissance future de la production végétale devrait provenir principalement de l’augmentation des rendements.

from Tumblr http://ift.tt/2uoxDk1
via IFTTT

Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO 2017-2026 | OECD READ edition

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Au cours des dix prochaines années, les marchés agricoles devraient continuer à manquer de dynamisme, la croissance chinoise ralentissant et les politiques relatives aux biocarburants étant moins influentes que par le passé.

La croissance future de la production végétale devrait provenir principalement de l’augmentation des rendements.

Les pucerons à l’heure du réchauffement climatique

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

L’impact du changement climatique sur le comportement des insectes est une matière peu étudiée à ce jour. Les enjeux agronomiques et économiques sont pourtant considérables dans un monde qui verra sa concentration en dioxyde de carbone (CO2) augmenter sensiblement au cours des prochaines décennies. Une étude sur la phéromone d’alarme du puceron vient d’être réalisée par des chercheurs de l’Université de Liège (Gembloux Agro-Bio Tech). Conclusion ? La hausse de la concentration du CO2 influence directement le signal d’alerte des pucerons : ils perdent une partie de leur capacité à signaler la présence d’une menace et ils réagissent moins devant celle-ci. Tout bénéfice pour les prédateurs et donc les cultures ? A voir…

BOULLIS Antoine, FASSOTTE Bérénice, SARLES Landry, LOGNAY Georges, HEUSKIN Stéphanie, VANDERPLANCK Maryse, BARTRAM Stefan, HAUBRUGE Eric, FRANCIS Frédéric, VERHEGGEN François J, Elevated carbon dioxide concentration reduces alar signaling in aphids Journal of Chemical Ecology, 2017
from Tumblr http://ift.tt/2ujLWYs
via IFTTT

Les pucerons à l’heure du réchauffement climatique

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

L’impact du changement climatique sur le comportement des insectes est une matière peu étudiée à ce jour. Les enjeux agronomiques et économiques sont pourtant considérables dans un monde qui verra sa concentration en dioxyde de carbone (CO2) augmenter sensiblement au cours des prochaines décennies. Une étude sur la phéromone d’alarme du puceron vient d’être réalisée par des chercheurs de l’Université de Liège (Gembloux Agro-Bio Tech). Conclusion ? La hausse de la concentration du CO2 influence directement le signal d’alerte des pucerons : ils perdent une partie de leur capacité à signaler la présence d’une menace et ils réagissent moins devant celle-ci. Tout bénéfice pour les prédateurs et donc les cultures ? A voir…

BOULLIS Antoine, FASSOTTE Bérénice, SARLES Landry, LOGNAY Georges, HEUSKIN Stéphanie, VANDERPLANCK Maryse, BARTRAM Stefan, HAUBRUGE Eric, FRANCIS Frédéric, VERHEGGEN François J, Elevated carbon dioxide concentration reduces alar signaling in aphids Journal of Chemical Ecology, 2017

Le ministre Stéphane Travert accueillait le Premier ministre Édouard Philippe ainsi que l’équipe lauréate Ecotrophélia France 2017 composée de 8 étudiants d’AgroSup Dijon.

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Un invité de marque ce matin, à l’aube, au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation .

Le ministre Stéphane Travert accueillait le Premier ministre Édouard Philippe. Le temps de prendre un petit déjeuner avec de jeunes entrepreneurs du numérique et des services aux professionnels et aux consommateurs, ainsi que l’équipe lauréate Ecotrophélia France 2017.
Des talents qui lui ont parlé de leur engagement. 
Les Lauréats Ecotrophélia France 2017, projet d’innovation Croc et Vie Gabriel Bernier (chef de projet), Arnaud Beignot, Fanny Bouchire, Alexis Joran, Anaïs Lecointre, Romane Poinsot, Maud Cheval et Fanny Rainero. 
En dernière année à AgroSup Dijon, ces 8 étudiants ont présenté pour le concours Ecotrophélia un projet de snacking : des sticks de lentilles parfumés à la moutarde et au cury, accompagnés d’une sauce carottes et lait de coco : un « petit en-cas » très attractif pour les consommateurs, car frais, croustillant, facile à manger, 100% ingrédients naturels, avec une faible teneur en matières grasses…. et qui fait la part belle aux légumineuses !
Lauréat France 2017, les jeunes étudiants seront à Londres les 21 et 22 novembre pour défendre leur projet Croc&Vie pour le concours Ecotrophélia Europe. 
Ecotrophélia est un concours d’innovation alimentaire portée par les étudiants de l’enseignement supérieur.

from Tumblr http://ift.tt/2udEcHu
via IFTTT

Le ministre Stéphane Travert accueillait le Premier ministre Édouard Philippe ainsi que l’équipe lauréate Ecotrophélia France 2017 composée de 8 étudiants d’AgroSup Dijon.

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Un invité de marque ce matin, à l’aube, au ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation .

Le ministre Stéphane Travert accueillait le Premier ministre Édouard Philippe. Le temps de prendre un petit déjeuner avec de jeunes entrepreneurs du numérique et des services aux professionnels et aux consommateurs, ainsi que l’équipe lauréate Ecotrophélia France 2017.
Des talents qui lui ont parlé de leur engagement. 
Les Lauréats Ecotrophélia France 2017, projet d’innovation Croc et Vie Gabriel Bernier (chef de projet), Arnaud Beignot, Fanny Bouchire, Alexis Joran, Anaïs Lecointre, Romane Poinsot, Maud Cheval et Fanny Rainero. 
En dernière année à AgroSup Dijon, ces 8 étudiants ont présenté pour le concours Ecotrophélia un projet de snacking : des sticks de lentilles parfumés à la moutarde et au cury, accompagnés d’une sauce carottes et lait de coco : un « petit en-cas » très attractif pour les consommateurs, car frais, croustillant, facile à manger, 100% ingrédients naturels, avec une faible teneur en matières grasses…. et qui fait la part belle aux légumineuses !
Lauréat France 2017, les jeunes étudiants seront à Londres les 21 et 22 novembre pour défendre leur projet Croc&Vie pour le concours Ecotrophélia Europe. 
Ecotrophélia est un concours d’innovation alimentaire portée par les étudiants de l’enseignement supérieur.