Recherche : Un gène majeur pour la sélection variétale

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

L’Inra annonce avoir découvert un gène impliqué dans le processus d’obtention des lignées pures de maïs. Un pas important dans la connaissance de la fécondation des plantes.

Depuis des décennies, les sélectionneurs de maïs exploitent un phénomène unique dans le monde végétal : le pollen d’une plante « mâle » déposé sur l’épi « femelle » déclenche une descendance qui ne porte que les caractères de la mère. Des chercheurs de l’Inra, en collaboration avec le CNRS, l’ENS de Lyon, l’Université Claude Bernard Lyon 1 et Limagrain, ont découvert le gène responsable de ce phénomène chez le maïs et l’ont baptisé « Not Like Dad » (en français « pas comme papa »), puisque l’information génétique du père ne se retrouve pas dans la descendance, explique l’Inra dans un communiqué du 22 février 2017.
Moyen de sélection des hybrides

Les sélectionneurs obtiennent ainsi des lignées « pures » en une seule génération, alors que ce processus nécessite normalement plusieurs années. Chez le maïs, ces lignées « pures » servent comme parents des hybrides, c’est-à-dire de plantes possédant des caractères d’intérêt agronomique sélectionnés, et de performance supérieure aux deux plantes parents.

from Tumblr http://ift.tt/2lTmG7h
via IFTTT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s