Je mange, donc je transporte la leucine !

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Comment un organisme ajuste-t-il sa prise alimentaire ? Une équipe du Centre des sciences du goût et de l’alimentation démontre que la petite mouche drosophile perçoit la présence de leucine (un acide aminé bien connu des bodybuilders) issue du bol alimentaire afin de libérer directement l’hormone insuline. Cet effet passe par la présence d’un transporteur d’acide aminé et d’une enzyme qui ont une incidence sur la glycémie et la croissance. Cette étude qui révèle une voie de signalisation originale dans le contrôle de la production d’insuline, est publiée dans la revue Cell Reports.

CNRS – Sciences biologiques – Parutions

[Image] Le passage des nutriments et notamment de la leucine au niveau du tube digestif des larves qui s’alimentent, est responsable de la libération d’insuline au niveau de leur cerveau. Cet effet de la leucine peut être direct et rapide et mobilise alors une cascade moléculaire qui a pu être mise en lumière et comprend un transporteur de la leucine (Minidiscs) et une enzyme (la Glutamate déshydrogénase). (Crédit : Yaël Grosjean)

[L’étude] Direct Sensing of Nutrients via a LAT1-like Transporter in Drosophila Insulin-Producing Cells: Cell Reports, 27.09.2016
http://ift.tt/2ebapJC

 

See on cnrs.fr
from Tumblr http://ift.tt/2ebalJT
via IFTTT


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s