Genève: comment les plantes se protègent des coups de soleil – SWI swissinfo.ch

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Les plantes ont développé des défenses biochimiques capables de les protéger de rayons ultraviolets. Des chercheurs genevois démontrent comment les récepteurs à UV-B migrent dans le noyau cellulaire pour élaborer les réponses de survie et d’acclimatation. Les plantes mettent à profit l’énergie du soleil, dont elles captent les différentes longueurs d’onde grâce à des molécules spécialisées, apprend-on dans la revue PNAS. La chlorophylle absorbe en particulier la lumière rouge et bleue pour produire du sucre, tandis que des photorécepteurs spécifiques détectent des longueurs d’onde qui constituent un signal pour la germination des graines, la floraison ou l’orientation des plantes par rapport au soleil. “Même les UV de type B, pourtant potentiellement très nocifs, sont utilisés pour influencer la croissance et le développement des plantes. Celles-ci doivent donc les absorber, tout en se protégeant”, note Roman Ulm, du Département de botanique et biologie végétale de l’Université de Genève (UNIGE), cité lundi dans un communiqué de cette dernière.

Lien direct : http://ift.tt/29AF7rh

La publication scientifique : http://ift.tt/2a4Fgln

See on swissinfo.ch
from Tumblr http://ift.tt/2a4ELb1
via IFTTT


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s