Découverte – Une protéine adapte le comportement de la plante à l’azote disponible

Des chercheurs de l’Inra, du Cnrs et du Cirad ont identifié le rôle d’une protéine permettant à la plante de percevoir les conditions de son milieu et d’activer une réponse adaptée. Cette découverte ouvre la voie vers l’identification de plantes mieux adaptées aux faibles doses d’engrais.

 

→ Détection des ions minéraux par les plantes : du nouveau pour le nitrate et le phosphate – INRA, 10.08.2015 http://www.inra.fr/Chercheurs-etudiants/Biologie-vegetale/Toutes-les-actualites/Detection-des-ions-mineraux-par-les-plantes-du-nouveau-pour-le-nitrate-et-le-phosphate

 

[L’étude] Multiple mechanisms of nitrate sensing by Arabidopsis nitrate transceptor NRT1.1 : Nature Plants, 02.03.2015
http://www.nature.com/articles/nplants201515

                                                          

Sourced through Scoop.it from: www.terre-net.fr

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Phosphorus: The Underrated Element for Feeding the World: Trends in Plant Science

Predictions on the lifetime of phosphate (Pi) reserves usually take into account only the need for crop production. A recent report predicts the global need of chemical Pi fertilizer for sustaining productivity in cropland and grassland. Here we discuss the implications of these predictions for the lifetime of Pi reserves.

Sourced through Scoop.it from: www.cell.com

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Agriculture urbaine responsable

Les Sherbiculteurs est une entreprise d’agriculture urbaine de Sherbrooke
produisant et livrant des légumes frais, locaux et écologiques, à
destination de restaurants et d’un kiosque fermier. La proximité du lieu de
récolte et de livraison permet une fraîcheur autrement difficile à
atteindre.

Sourced through Scoop.it from: www.sherbiculteurs.com

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

L’agriculture climato-intelligente, nouveau défi de la recherche scientifique

L’explosion démographique et le réchauffement climatique pèsent sur les ressources et posent un défi à la recherche agronomique : concilier intensivité et écologie pour produire plus sans épuiser les sols.

Le constat serre le ventre : en un siècle, un milliard d’hectares de terres fertiles a été dégradé sous l’action de l’activité humaine, soit autant que depuis les débuts des civilisations agricoles. Et d’ici à 2050, la productivité des principales cultures céréalières mondiales (blé, riz, maïs) sera impactée par la hausse des températures dans les régions tropicales et tempérées. Le manque d’eau, l’irrégularité des pluies, l’accroissement de l’évapotranspiration dans tous les écosystèmes, créeront de nouvelles contraintes de production. Les changements climatiques auront aussi un impact sur la répartition géographique des cultures, des espèces envahissantes, des ravageurs et des vecteurs de maladies. Les terres arables seront également agressées par le régime de lessivage et l’accélération de l’érosion.

Sourced through Scoop.it from: www.lesechos.fr

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Revue IAA mars – avril 2016 : Innovation Agroalimentaire

Innovation Agroalimentaire : avant propos

Premier secteur industriel français avec 157 milliards € de chiffre d’affaires, l’industrie alimentaire française est la quatrième mondiale, après les États-Unis, l’Allemagne et les Pays-Bas. Ses 15789 entreprises, dont plus de 98% de PME…

Mars-Avril 2016 En savoir plus

Tendances des innovations dans le secteur agroalimentaire

l’innovation alimentaire est souvent présentée comme une nécessité pour les entreprises mais reste un processus difficile à mettre en place. Une bonne analyse des tendances en innovations alimentaires est donc primordiale pour les industriels du secteur agroalimentaire qui souhaitent mettre sur le marché de nouveaux produits alimentaires.

Mars-Avril 2016 En savoir plus

Eco-concevoir et éco-innover : Deux stratégies essentielles pour répondre aux enjeux sociétaux à venir

La réduction de l’impact sur l’environnement du cycle de vie des produits est l’objectif global de l’éco-conception. Les solutions mises en œuvre peuvent être identifiées ou non, valorisées ou non, par les consommateurs. Dans tous les cas, ces solutions visent à améliorer la situation pré existante. Par opposé, l’éco-innovation représente une situation de rupture par rapport à l’offre traditionnelle du marché. Cette rupture peut avoir pour origine les matières employées, les procédés mis en œuvre ou encore le mix marketing associé. Dans cette situation, c’est donc l’ensemble du modèle d’affaire qui est créé ou repensé.

Mars-Avril 2016 En savoir plus

Quels outils pour quelle éco-conception alimentaire ?

L’éco-conception, ou la conception de produits et de processus impliquant la prise en compte de critères environnementaux, représente en enjeu majeur pour les entreprises agroalimentaires. Une grande hétérogénéité d’outils et de méthodes sont mobilisés par les entreprises pour la mettre en œuvre. D’un côté des approches « simples » comme de mesure et de réduction de consommation comme l’eau ou l’électricité sont relativement aisées à mettre en place pour les entreprises. D’autres méthodes telles que l’Analyse de Cycle de Vie (ACV) impliquent l’identification et la mesure d’un grand nombre de flux et la définition de leurs impacts sur l’environnement. Ces deux approches extrêmes impliquent donc des périmètres et des indicateurs différents. Des approches intermédiaires sont également envisageables avec les méthodes mono-indicateur comme l’empreinte carbone ou l’empreinte en eau qui comme l’ACV visent à prendre en compte l’ensemble du cycle de vie des produits. Grâce à ces outils, les entreprises peuvent mettre en place une stratégie globale de management environnemental de leurs activités.

Mars-Avril 2016 En savoir plus

ECOTROPHELIA, Les Trophées Étudiants de l’Innovation Alimentaire : un incubateur de talents

ECOTROPHELIA a l’ambition de promouvoir l’entrepreneuriat et la compétitivité dans le secteur alimentaire européen, par la mise en œuvre d’un réseau de formation d’excellence en innovation alimentaire et par l’organisation du concours national et européen d’innovation alimentaire « Les Trophées Étudiants de l’Innovation Alimentaire », véritable incubateur d’idées pour l’industrie alimentaire. ECOTROPHELIA réussit l’audacieux pari de mobiliser et faciliter les coopérations entre les acteurs de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et les entreprises pour préparer les produits alimentaires écoresponsables de demain. ECOTROPHELIA développe une véritable culture de l’innovation alimentaire au sein des Universités et Grandes écoles françaises et européennes en offrant aux étudiants un laboratoire d’innovation grandeur nature en les confrontant à une situation réelle.

 

Mars-Avril 2016 En savoir plus

ECOTROPHELIA EUROPE, une école d’excellence à l’innovation au service de la compétitivité des entreprises européennes

Créé dans le sillage d’ECOTROPHELIA France, ECOTROPHELIA Europe, véritable Champion’s League de l’Innovation Alimentaire, est avant tout une belle aventure qui a rapidement rencontré le succès. Depuis 2008 ECOTROPHELIA Europe a motivé l’organisation de 60 compétitions nationales, mobilisé plus de 500 universités et près de 3 000 étudiants européens contribuant à l’élaboration de plus de 350 produits. Cette réussite est le fruit de larges partenariats au niveau local, national et européen. Les différents acteurs ont trouvé une complémentarité intéressante pour créer une dynamique structurante et bénéfique à toute la filière. ECOTROPHELIA Europe est aujourd’hui un rendez-vous européen majeur de l’innovation et de la compétitivité des entreprises agroalimentaires.

Mars-Avril 2016 En savoir plus

Présentation du projet ECOTROPHELIA

Le projet ECOTROPHELIA réunit 12 établissements d’enseignement supérieur et des acteurs socio-économiques pour concerter, développer, mettre en œuvre des formations à l’éco-conception de produits alimentaires. Le projet est basé sur une analyse des pratiques pédagogiques de chaque institution. Il met en œuvre des synergies et des échanges de démarche. Tous les établissements concernés construisent leur formation à partir de projets réels d’aliments éco-conçus, qui sont, pour une partie d’entre eux, présentés au concours national annuel.

Mars-Avril 2016 En savoir plus

L’apprentissage par projet au cœur de la formation des cadres à l’éco-innovation alimentaire

Pour répondre aux attentes des recruteurs et aux évolutions des métiers, les établissements ont innové dans leurs pratiques en proposant des pédagogies dites d’apprentissage par projet (APP). Un dispositif original d’APP a été mis en place par un réseau d’établissements supérieurs français, pour la formation initiale à l’éco-innovation alimentaire des cadres des industries agroalimentaires. L’analyse des dispositifs de formation et le recueil de témoignages de formateurs et d’étudiants ont été réalisés dans le cadre du programme IDEFI ECOTROPHELIA

Mars-Avril 2016 En savoir plus

Partenariats gagnant-gagnant entre entreprises et établissements d’enseignement supérieur pour innover dans le secteur agroalimentaire

Les entreprises agroalimentaires doivent innover pour rester compétitives mais ceci représente une mobilisation conséquente de ressources internes. La réalisation de partenariats entre les industriels et les établissements d’enseignement supérieur permet de faciliter la mise au point de nouveaux produits et aboutir à de véritables success stories.

Mars-Avril 2016 En savoir plus

Produire de l’énergie à partir des déchets des activités agricoles et alimentaires, un enjeu de la transition énergétique

La production de biogaz à partir des déchets de l’agro-alimentaire pourrait permettre de générer en 2030 plus de 700GWh de ­biométhane, substitut renouvelable au gaz naturel. En valorisant les déchets organiques par méthanisation, les industriels de ­l’agro-­alimentaire sont ainsi au cœur de la transition énergétique, dynamisant les territoires en lien étroit avec le monde agricole : les ­déchets deviennent à la fois source de fertilisants d’origine renouvelable et de bioGNV, pouvant remplacer dès aujourd’hui les ­carburants d’origine fossile et réduire les émissions de CO2 et de particules.

Mars-Avril 2016

Sourced through Scoop.it from: www.revue-iaa.fr

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

La vraie recette de la mayonnaise

Hampton Creek, une entreprise de la Silicon Valley, a un jour commencé à commercialiser Just Mayo, une pseudo-mayonnaise sans œufs, composée notamment de protéines de pois. Ni une, ni deux, en novembre 2014, le géant Unilever (propriétaire de plusieurs marques de mayonnaises industrielles comme Amora ou Maille…) décide d’attaquer la petite entreprise pour «publicité mensongère», pour ensuite laisser tomber la plainte un mois plus tard. Mais, comme nous l’expliquions en août 2015, la FDA (Food and Drug Administration, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) a plus tard envoyé à Hampton Creek une lettre d’avertissement, martelant qu’il est formellement interdit, sur le territoire américain, d’appeler «mayo» une sauce qui ne contient pas un gramme d’œuf. En décembre, retournement de situation: Just Mayo a finalement obtenu auprès de la FDA le droit de garder son nom, en échange de quelques petites modifications d’étiquette. Quoi qu’il en soit, il est absolument clair que, techniquement et historiquement, une mayonnaise sans œuf n’est pas une mayonnaise. Cette sauce froide est par définition une émulsion d’huile et de jaune d’œuf. C’est d’ailleurs la base d’un certain nombre d’autres sauces (cocktail, tartare, verte…) et de spécialités ou accords fameux (œufs-mayo, salade russe, frites-mayo…).

———————-

Pour moi (PAM)  la mayonnaise c’est :

Un jaune d’oeuf

Une cuillère à café de moutarde de DIJON

Une cuillère à café de vinaigre de vin de Bourgogne

De l’huile de tournesol 

Vous mélangez le jaune d’oeuf, la moutarde et le vinaigre puis vous ajoutez lentement l’huile en vous aidant dun fouet.

Quand votre mayonnaise devient blanche (enfin presque) vous pouvez la déguster sur un morceau de pain… Faites vous plaisir! 

Sourced through Scoop.it from: www.slate.fr

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie