« Photosynthèse inverse » : une découverte révolutionnaire pour l’industrie propre de demain – Science et vie

  Ce n’est pas tous les jours que l’on découvre un processus inédit utilisé par certains végétaux pour se développer. Mais quand ce processus réalise un idéal pour la production d’énergie propre aisément transposable à l’échelle industrielle, la découverte se transforme en “saut technologique”.

Concrètement, une équipe pluridisciplinaire de l’université de Copenhague (Danemark) a mis le doigt sur un cycle de réactions biochimiques utilisé par des champignons, des bactéries et des virus qui permet de transformer la matière végétale (“biomasse”) en méthanol grâce à l’énergie solaire. Ce, à des vitesses au moins 100 fois supérieures à celles des techniques usuelles de l’industrie chimique. Un processus nommé par les chercheurs : “photosynthèse inverse”.
Une photosynthèse inverse et propre

En effet, la photosynthèse des plantes transforme le dioxyde de carbone de l’air (CO2) et les photons du Soleil en oxygène et en de longues chaines carbonées qui constitueront notamment la cellulose des plantes.

Or, la réaction découverte par les chercheurs fait l’inverse : elle casse ces longues chaines carbonées en consommant de l’oxygène et des photons solaires pour produire de petites molécules (du méthanol), de l’eau et surtout pas de CO2 ! C’est aussi simple que cela.

Sourced through Scoop.it from: www.science-et-vie.com

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s