Comment peut-on optimiser la prairie ? INRA

La prairie a une capacité élevée de séquestration du carbone dans le sol sous forme de matière organique, provenant de la litière des feuilles, des racines mortes et des exsudats des racines vivantes. Cette matière organique, stabilisée par les lombrics et les microorganismes du sol, peut rester stockée dans le sol pendant des siècles…C’est un service environnemental qui permet de diminuer les émissions de gaz à effet de serre qui contribuent au réchauffement climatique.

Sourced through Scoop.it from: www.inra.fr

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s