Comprendre la synthèse de la paroi cellulaire végétale : un premier pas pour une production plus efficace de biocarburants ? BE Etats-Unis 389 

Le plus rigide des polymères de la paroi des cellules végétales, la lignine, représente « un obstacle majeur » pour extraire les sucres de la biomasse végétale qui peut être utilisée pour produire des biocarburants [1]. C’est dans la perspective de dépasser cet obstacle que des généticiens de l’Université du Massachusetts et de l’UC Davis ont identifié pour la première fois les réseaux de régulation des gènes qui contrôlent l’épaississement de la paroi cellulaire par la synthèse de la cellulose, hémicellulose et lignine.

Source: www.bulletins-electroniques.com

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s