Découverte à Waterloo : les micro-organismes de l’océan sont de gros producteurs de vitamine B12. BE Canada 440 

Cette recherche a des implications pour le changement climatique, car la B12 contrôle la production des organismes qui suppriment le dioxyde de carbone de l’environnement. Deux biologistes ont démontré que les Thaumarchaeota, un groupe de micro-organismes qui n’avait jamais jusque-là été associé à la vitamine B12, pourrait en fait être à l’origine d’un volume important de production de B12 dans les océans du monde.

Andrew Doxey et Josh Neufeld, professeurs au Département de Biologie à l’Université de Waterloo, avancent le fait que la découverte a des implications pour le changement climatique, parce que la disponibilité de la vitamine B12 pourrait contrôler le niveau de productivité biologique par le phytoplancton qui se produit dans les océans. Le phytoplancton soustrait le dioxyde de carbone de l’atmosphère comme les plantes et les arbres.

Source: www.bulletins-electroniques.com

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s