Les contributions possibles de l’agriculture et de la forêt à la lutte contre le changement climatique – Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt

L’agriculture et la forêt sont réputées contribuer au quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Elles devraient aussi être fortement impactées par le changement climatique à venir, risquant en cela ne plus pouvoir nourrir les 9 milliards d’habitants attendus en 2050 sur la planète, ni participer à la nécessaire substitution des matières premières non renouvelables qui fondent encore aujourd’hui notre modèle de développement. Deux fronts sont ouverts pour répondre à ces inquiétudes : atténuer le changement climatique par la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et adapter les modes de productions agricole et forestière aux évolutions du climat. Le rapport a identifié les arguments dont disposent l’agriculture et la forêt pour lutter contre le changement climatique. Il constitue la première étape d’un travail amené à être poursuivi par le CGAAER. Les contributions possibles de l’agriculture et de la forêt à la lutte contre le changement climatique (PDF – 976.7 ko) Note de synthèse du rapport du CGAAER de septembre 2014 (PDF – 103.3 ko) Présentation conférence de presse du rapport sur le climat (PDF – 133 ko) 250

Source: agriculture.gouv.fr

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Publicités

L’Anses met à disposition ses données de consommation alimentaire

En 2009, l’Anses publiait un rapport complet sur les données de consommation alimentaire obtenues dans le cadre de l’étude INCA 2, deuxième édition des études nationales des consommations alimentaires qu’elle mène tous les sept ans.

Source: www.anses.fr

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Des emballages alimentaires anti-biofilms bactériens. 2014/09/19  BE Israël 111 

Des emballages alimentaires innovants qui empêchent la formation de biofilms bactériens ont été développés à l’Université hébraïque de Jérusalem [1]. Cette innovation a été récompensée par le prix Kaye pour les inventions présentant un fort potentiel commercial. Les chercheurs s’attendent à des retombées économiques très importantes pour ce nouveau système d’emballage, qui est le premier à proposer une solution efficace pour lutter contre ces biofilms difficiles à éradiquer.

Source: www.bulletins-electroniques.com

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Les bactéries dorment pour mieux survivre. 2014/09/19  BE Israël 111 

« Les antibiotiques, c’est pas automatique » : c’est le slogan de la campagne lancée par l’Assurance maladie française pour lutter contre les phénomènes de résistances qui menacent de se propager à grande échelle. Et pour cause : si les malades prenaient systématiquement des antibiotiques, les bactéries deviendraient beaucoup plus résistantes et de banales infections se transformeraient rapidement en épidémies fatales. Des chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem viennent de découvrir un nouveau mécanisme à l’origine de cette résistance des bactéries aux antibiotiques : la dormance.

Source: www.bulletins-electroniques.com

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

07/07/201 Vues d’ensemble sur l’agriculture urbaine

07/07/2014Vues d’ensemble sur l’agriculture urbaine

Faute de données, d’enquêtes et de définitions communes, les enjeux et le potentiel de l’agriculture urbaine restent difficiles à cerner. Plusieurs contributions ont récemment essayé de fournir cette vue d’ensemble, suivant des voies différentes.

La revue Environmental Research Letters présente, dans son numéro de mai, une étude qui prétend mesurer, au-delà de la diversité des cas de figure, la capacité de l’agriculture urbaine et péri-urbaine à répondre aux besoins des citadins en matière de consommation de légumes. 27 cultures et 165 pays sont retenus pour le calcul d’un ratio entre besoins des populations et potentiel de production (déterminé en croisant surface de l’aire urbaine et rendements). Les besoins des populations sont quant à eux déterminés à partir de la consommation constatée en 2001 pour les zones urbaines concernées et des recommandations de la FAO sur l’apport nutritionnel quotidien.

Source: veilleagri.hautetfort.com

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Une solution enzymatique pour dépasser l’allergie aux arachides. 2014/09/19 BE Etats-Unis 378 

Les chercheurs du laboratoire de recherche alimentaire et nutritionnelle de l’Université d’état Technique et Agricole de Caroline du Nord ont révélé la mise au point d’une solution enzymatique permettant de réduire les protéines allergènes des arachides de 98%. Cette découverte est particulièrement importante aux Etats-Unis, où les intolérances alimentaires explosent, menaçant l’en-cas numéro 1 des jeunes américains et les 800 millions de dollars dépensés chaque année en beurre de cacahuète (contribuant à hauteur de 4 milliards de dollars dans l’économie nationale).

Source: www.bulletins-electroniques.com

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

UMR Agroécologie – Gaz à effet de serre : un nouveau groupe de microorganismes du sol lié à leur élimination

L’oxyde nitreux (N2O) est un puissant gaz à effet de serre également responsable de la destruction  de la couche d’ozone. Des chercheurs de l’Inra de Dijon ont montré que la capacité des sols à éliminer le N2O peut être principalement expliquée par la diversité et l’abondance d’un nouveau groupe de microorganismes, capable de le réduire en azote atmosphérique (N2). Ces résultats publiés dans la revue Nature Climate Change de Septembre 2014 soulignent l’importance de la diversité microbienne dans le fonctionnement des sols et pour les services qu’ils délivrent. L’expérimentation a été conduite en ajoutant des quantités différentes de la bactérie Agrobacterium
tumefaciens dans des microcosmes de sol.

 

Article de Jones et collaborateurs paru dans Nature Climate Change le 27/09/2014 http://www.readcube.com/articles/10.1038/nclimate2301?utm_campaign=readcube_access&utm_source=nature.com&utm_medium=purchase_option&utm_content=thumb_version

 

En savoir + sur EcoFinders http://www.inra.fr/Entreprises-Monde-agricole/Nos-partenariats-nos-projets/Toutes-les-actualites/EcoFINDERS et http://ecofinders.dmu.dk/

Source: www6.dijon.inra.fr

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

L’acide formique, un relai efficace pour la production du méthanol à partir du CO2

La formation de méthanol (CH3OH) à partir du CO2 est une stratégie prometteuse pour la production d’un carburant à haute densité énergétique, à partir de ressources renouvelables et d’énergie décarbonée. Cependant les catalyseurs existant pour l’électrolyse directe du CO2 en méthanol ne sont ni efficaces ni sélectifs et l’hydrogénation du CO2 pose des problèmes d’industrialisation liés à l’utilisation de hautes pressions.

L’électro–réduction du CO2 en acide formique est en revanche facile car elle conduit à la formation d’une seule liaison C–H contre trois pour le méthanol. Une alternative intéressante pour convertir le CO2 en méthanol serait donc d’utiliser l’acide formique comme relai, à condition d’être capable de convertir ensuite efficacement l’acide formique en méthanol. Alors que cette dernière réaction est actuellement effectuée avec des rendements inférieurs à 2%, en présence de catalyseur à base d’iridium, le LCMCE (Laboratoire de Chimie Moléculaire et Catalyse pour l’Énergie) a récemment développé une catalyse efficace au ruthénium avec des rendements atteignant 50% en méthanol.

 

Source: iramis.cea.fr

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie