Un yaourt contre la maladie de Parkinson. 2014/08/21 > BE Allemagne 669 >

Une étude menée par des chercheurs de l’Institut Max Planck de biologie moléculaire et cellulaire et de génétique de Dresde (Saxe) montre qu’un apport en enzymes D-lactate et glycolate pourrait freiner voir stopper la destruction de la substance noire [1].

 

Les substances issues du gène DJ-1 [2], le D-lactate et le glycolate, joueraient donc un rôle dans le maintien d’un taux de mitochondries efficaces élevé, et ainsi prévenir la dégénérescence neuronale. Les chercheurs ont ainsi pu traiter des cellules affectées par la maladie de Parkinson, et restaurer l’activité des mitochondries.

Source: www.bulletins-electroniques.com

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s