Six avancées françaises en biologie

Les prix AXA-Académie des sciences 2014 ont récompensé les travaux de six jeunes biologistes menés dans des laboratoires français. CNRS – Le Journal revient sur leurs découvertes qui promettent de futures avancées contre l’obésité, le changement climatique ou le cancer.

Source: lejournal.cnrs.fr

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Publicités

Six avancées françaises en biologie

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Les prix AXA-Académie des sciences 2014 ont récompensé les travaux de six jeunes biologistes menés dans des laboratoires français. CNRS – Le Journal revient sur leurs découvertes qui promettent de futures avancées contre l’obésité, le changement climatique ou le cancer.

See on lejournal.cnrs.fr

L’Irlande est le 5e pays le plus innovant de l’Union Européenne dans le secteur de l’agroalimentaire

Selon le rapport Innovation in the Irish Agri-food sector publié en mai dernier par des chercheurs de l’University College Dublin (UCD) et financé par Bank of Ireland, l’Irlande arrive en cinquième position dans le classement des dix pays les plus innovants de l’Union Européenne en matière d’agriculture (derrière le Danemark, la Finlande, l’Allemagne et les Pays-Bas et devant la France, le Royaume-Uni, la Belgique, la Suède et l’Estonie).

Source: www.bulletins-electroniques.com

le rapport : http://www.ucd.ie/t4cms/BOI_Innovation_report.pdf

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

L’Irlande est le 5e pays le plus innovant de l’Union Européenne dans le secteur de l’agroalimentaire

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Selon le rapport Innovation in the Irish Agri-food sector publié en mai dernier par des chercheurs de l’University College Dublin (UCD) et financé par Bank of Ireland, l’Irlande arrive en cinquième position dans le classement des dix pays les plus innovants de l’Union Européenne en matière d’agriculture (derrière le Danemark, la Finlande, l’Allemagne et les Pays-Bas et devant la France, le Royaume-Uni, la Belgique, la Suède et l’Estonie).

Pierre-André Marechal’s insight:

See on bulletins-electroniques.com

Les fermes d’intérieur, l’avenir de l’agriculture ?

Faire pousser des fruits et légumes dans des hangars éclairés par des LED : c’est le nouveau pari de certains pour cultiver partout et doper les rendements.

Avec la lumière violette émanant du plafond, on se croirait dans une boîte de nuit. Pourtant, point de musique électro ici, mais des tomates et des concombres qui poussent dans le plus grand silence. Bienvenue chez PlantLab, à Hertogenbosch aux Pays-Bas. Une start-up qui se targue d’inventer « l’horticulture 3.0 ».

Le laboratoire de ferme souterraine PlantLab aux Pays-Bas. © PlantLab

Dans sa ferme intérieure, un gigantesque hangar sans fenêtre, la culture des légumes est entièrement modélisée, c’est-à-dire que des capteurs mesurent en temps réel le taux d’humidité, la luminosité et la qualité de l’air pour obtenir les paramètres parfaits à la croissance de la plante. Avec la lumière naturelle, par exemple, l’efficacité énergétique de la photosynthèse ne dépasse pas les 9%. Grâce au spectre lumineux violet/bleu des LED, spécifique à chaque plante, PlantLab a réussi à faire monter ce taux à 15%.

Faire pousser des plantes en appartement, cela a longtemps été l’apanage des cultivateurs de cannabis. Mais aujourd’hui, la culture d’intérieur prend une toute autre ampleur. Selon Gertjan Meeuws, le directeur de PlantLab, ce type de culture mettrait fin à l’imprévisibilité des récoltes, réduirait la spéculation et le risque de pénurie alimentaire. « Il est très rare de trouver dans la nature toutes les conditions favorables », explique Gilles Dahon, le directeur de la société Hydrodiscount, un des leaders français de la distribution de matériel pour la culture d’intérieur (« growshop »).

Source: www.journaldunet.com

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Les fermes d’intérieur, l’avenir de l’agriculture ?

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Faire pousser des fruits et légumes dans des hangars éclairés par des LED : c’est le nouveau pari de certains pour cultiver partout et doper les rendements.

Avec la lumière violette émanant du plafond, on se croirait dans une boîte de nuit. Pourtant, point de musique électro ici, mais des tomates et des concombres qui poussent dans le plus grand silence. Bienvenue chez PlantLab, à Hertogenbosch aux Pays-Bas. Une start-up qui se targue d’inventer “l’horticulture 3.0”.

Le laboratoire de ferme souterraine PlantLab aux Pays-Bas. © PlantLab

Dans sa ferme intérieure, un gigantesque hangar sans fenêtre, la culture des légumes est entièrement modélisée, c’est-à-dire que des capteurs mesurent en temps réel le taux d’humidité, la luminosité et la qualité de l’air pour obtenir les paramètres parfaits à la croissance de la plante. Avec la lumière naturelle, par exemple, l’efficacité énergétique de la photosynthèse ne dépasse pas les 9%. Grâce au spectre lumineux violet/bleu des LED, spécifique à chaque plante, PlantLab a réussi à faire monter ce taux à 15%.

Faire pousser des plantes en appartement, cela a longtemps été l’apanage des cultivateurs de cannabis. Mais aujourd’hui, la culture d’intérieur prend une toute autre ampleur. Selon Gertjan Meeuws, le directeur de PlantLab, ce type de culture mettrait fin à l’imprévisibilité des récoltes, réduirait la spéculation et le risque de pénurie alimentaire. “Il est très rare de trouver dans la nature toutes les conditions favorables”, explique Gilles Dahon, le directeur de la société Hydrodiscount, un des leaders français de la distribution de matériel pour la culture d’intérieur (“growshop”).

See on journaldunet.com

Un yaourt contre la maladie de Parkinson. 2014/08/21 > BE Allemagne 669 >

Une étude menée par des chercheurs de l’Institut Max Planck de biologie moléculaire et cellulaire et de génétique de Dresde (Saxe) montre qu’un apport en enzymes D-lactate et glycolate pourrait freiner voir stopper la destruction de la substance noire [1].

 

Les substances issues du gène DJ-1 [2], le D-lactate et le glycolate, joueraient donc un rôle dans le maintien d’un taux de mitochondries efficaces élevé, et ainsi prévenir la dégénérescence neuronale. Les chercheurs ont ainsi pu traiter des cellules affectées par la maladie de Parkinson, et restaurer l’activité des mitochondries.

Source: www.bulletins-electroniques.com

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Un yaourt contre la maladie de Parkinson. 2014/08/21 > BE Allemagne 669 >

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Une étude menée par des chercheurs de l’Institut Max Planck de biologie moléculaire et cellulaire et de génétique de Dresde (Saxe) montre qu’un apport en enzymes D-lactate et glycolate pourrait freiner voir stopper la destruction de la substance noire [1].

Les substances issues du gène DJ-1 [2], le D-lactate et le glycolate, joueraient donc un rôle dans le maintien d’un taux de mitochondries efficaces élevé, et ainsi prévenir la dégénérescence neuronale. Les chercheurs ont ainsi pu traiter des cellules affectées par la maladie de Parkinson, et restaurer l’activité des mitochondries.

See on bulletins-electroniques.com

Des défauts dans les protéines de transport des acides gras liés à la schizophrénie et l’autisme. 2014/08/04 > BE Japon 696 >

En utilisant des méthodes diverses, des neuroscientifiques du RIKEN Brain Science Institute rapportent que les défauts dans les protéines de liaison des acides gras (FABP) peuvent aider à expliquer la pathologie dans certains cas de schizophrénie et de troubles du spectre autistique. Après avoir identifié des mutations concernant les FABPs de plusieurs patients, le groupe dirigé par le chef d’équipe principal Takeo Yoshikawa a déterminé que le comportement des souris affectées par ces perturbations génétiques de FABP imite les comportements spécifiques de la maladie chez les patients. Ces travaux suggèrent que la perturbation de FABP peut être une liaison commune sous-jacente de certaines formes très répandues de ces deux troubles mentaux.

Publiée dans la revue Human Molecular Genetics, l’étude a révélé que les protéines de liaison des acides gras (FABP), une composante du métabolisme des lipides, sont génétiquement liées à la schizophrénie et les troubles du spectre autistique (TSA) chez l’homme et les comportements dysfonctionnels chez les souris. Les résultats fournissent un soutien pour l’implication du métabolisme des lipides dans le spectre des troubles cognitifs.

Source: www.bulletins-electroniques.com

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Des défauts dans les protéines de transport des acides gras liés à la schizophrénie et l’autisme. 2014/08/04 > BE Japon 696 >

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

En utilisant des méthodes diverses, des neuroscientifiques du RIKEN Brain Science Institute rapportent que les défauts dans les protéines de liaison des acides gras (FABP) peuvent aider à expliquer la pathologie dans certains cas de schizophrénie et de troubles du spectre autistique. Après avoir identifié des mutations concernant les FABPs de plusieurs patients, le groupe dirigé par le chef d’équipe principal Takeo Yoshikawa a déterminé que le comportement des souris affectées par ces perturbations génétiques de FABP imite les comportements spécifiques de la maladie chez les patients. Ces travaux suggèrent que la perturbation de FABP peut être une liaison commune sous-jacente de certaines formes très répandues de ces deux troubles mentaux.

Publiée dans la revue Human Molecular Genetics, l’étude a révélé que les protéines de liaison des acides gras (FABP), une composante du métabolisme des lipides, sont génétiquement liées à la schizophrénie et les troubles du spectre autistique (TSA) chez l’homme et les comportements dysfonctionnels chez les souris. Les résultats fournissent un soutien pour l’implication du métabolisme des lipides dans le spectre des troubles cognitifs.

See on bulletins-electroniques.com