Analyse n°72 – juillet 2014 Des « biens publics » au « verdissement » : l’influence des nouveaux acteurs de la réforme de la PAC

Le processus de réforme de la PAC pour la période 2014-2020 s’est déroulé dans un contexte institutionnel inédit, qui a favorisé la participation d’une grande diversité d’acteurs au débat communautaire. À travers l’observation du traitement de la question environnementale tout au long du processus, cette note s’intéresse à la manière dont certains acteurs se sont mobilisés et ont appris à exercer une influence en amont des négociations. L’expertise scientifique et économique dont ils ont su faire preuve semble avoir été déterminante dans la mise sur l’agenda politique de la notion de « biens publics », qui s’est traduite ensuite en « verdissement ». En définitive, le nouveau cadre institutionnel semble renforcer l’importance de la phase amont du processus de décision, phase qui se joue surtout sur le plan des idées.

Source: agriculture.gouv.fr


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s