Une agriculture bio pas si écologique. 2014/05/07 > BE Israël 105 >

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Une agriculture biologique mais polluante

La prise de conscience publique au sujet d’une nourriture plus saine, sans additifs chimiques ainsi qu’une demande mondiale de diminution de la pollution industrielle ont conduit au développement de fermes biologiques. Il est courant de supposer que ces modes de production causent une pollution minime de l’environnement. Une nouvelle étude conduite par des chercheurs du Jacob Blaustein Institute for Desert Research de l’Université Ben Gourion du Néguev et de l’Agricultural Resarch Organisation (ARO, équivalente israélienne de l’INRA) vient battre cette idée en brèche.

L’agriculture biologique intensive utilise en effet de la matière organique solide – comme le compost produit à base de fumier – comme fertilisant, mélangé à de la terre. Il en résulte une contamination par des nitrates de la zone vadose du sol (c’est-à-dire l’interface entre l’atmosphère-pédosphère et la nappe phréatique), jusqu’à la nappe phréatique elle-même. En comparaison, une agriculture intensive conventionnelle, qui ajoute des fertilisants grâce à l’irrigation par gouttes, causerait une pollution bien plus faibles des sous-sols…

See on www.bulletins-electroniques.com


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s