Le biocharbon peut-il réduire les émissions de GES et offrir de nouveaux marchés lucratifs ? 2014/03/03 > BE Canada 432 >

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Un combustible renouvelable appelé biocharbon (« biochar ») pourrait se substituer au charbon et autre gaz naturel brûlés en Colombie-Britannique afin d’atteindre les 22% de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) provinciales, selon un nouveau document de politique du Pacific Institute for Climate Solutions (PICS).

Le biocharbon est une substance de charbon de bois créée à partir de la combustion de la matière organique (biomasse) tels que les déchets de bois dans un four à haute température dans des conditions de faible teneur en oxygène. Le gouvernement estime qu’il s’agit d’un carburant à faible teneur en carbone, car plutôt que d’introduire davantage de carbone dans l’atmosphère (comme la combustion de combustibles fossiles le fait), il libère du carbone qui aurait été biodégradé de toute façon. Le rapport – Industrial and Market Development of Biochar in BC – est le dernier livre blanc de PICS, résultant d’une collaboration intensive des universités de recherche de la Colombie-Britannique menée par l’Université de Victoria.

See on www.bulletins-electroniques.com


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s