Qui a peur des espèces invasives ?

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Par Pierre Barthélémy. Passeur de sciences. « Un entretien avec Jacques Tassin »

« Chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), Jacques Tassin vient de publier La grande invasion aux éditions Odile Jacob. Dans cet ouvrage limpide et profond, il remet en cause la vision manichéenne portée sur les espèces dites invasives et, du même coup, notre regard sur la nature et son évolution. »

See on passeurdesciences.blog.lemonde.fr

Publicités

Qui a peur des espèces invasives ?

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Par Pierre Barthélémy. Passeur de sciences. « Un entretien avec Jacques Tassin »

« Chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), Jacques Tassin vient de publier La grande invasion aux éditions Odile Jacob. Dans cet ouvrage limpide et profond, il remet en cause la vision manichéenne portée sur les espèces dites invasives et, du même coup, notre regard sur la nature et son évolution. »

See on passeurdesciences.blog.lemonde.fr

Conseil et Formation en agronomie : Adaptation aux nouveaux défis de l’agriculture. Revue AE&S vol.3, n°2, décembre 2013 :

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Association française d’agronomie : un carrefour interprofessionnel qui aborde l’agronomie en prise avec les enjeux sociétaux. On y parlera des enjeux européens et mondiaux, des agricultures de l’interdisciplinarité entre sciences, de la gouvernance et des décisions publiques.

See on www.agronomie.asso.fr

Conseil et Formation en agronomie : Adaptation aux nouveaux défis de l’agriculture. Revue AE&S vol.3, n°2, décembre 2013 :

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Association française d’agronomie : un carrefour interprofessionnel qui aborde l’agronomie en prise avec les enjeux sociétaux. On y parlera des enjeux européens et mondiaux, des agricultures de l’interdisciplinarité entre sciences, de la gouvernance et des décisions publiques.

See on agronomie.asso.fr

Comment une bactérie intestinale polyvalente nous aide à obtenir nos fibres alimentaires. 2014/02/10 > BE Canada 431 >

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Des chercheurs de l’Université de Colombie Britannique (UBC) ont découvert le mécanisme génétique qui transforme une bactérie intestinale commune en un “couteau suisse” de l’appareil digestif – nous aidant à métaboliser un composant principal des fibres alimentaires dans les parois cellulaires des fruits et légumes.

Les résultats démontrent les rôles spécifiques joués par les principaux membres de la grande communauté microbienne vivant dans l’intestin humain, et pourraient donner des informations sur l’élaboration de greffes microbiotiques pour améliorer la santé intestinale après l’utilisation d’antibiotiques ou suite à une maladie. La recherche est publiée dans la revue Nature. “Alors qu’ils sont essentiels à notre alimentation, les longues chaînes d’hydrates de carbone polymères naturels qui composent les fibres alimentaires sont impossibles à digérer pour les humains sans l’aide de nos bactéries, ” explique le Professeur Harry Brumer à UBC. “Cette séquence de gènes nouvellement découverte permet à Bacteroides ovatus de découper le xyloglucan, un type de fibres alimentaires trouvés dans beaucoup de légumes. B. ovatus et son système complexe d’enzymes constituent une partie cruciale de nos mécanismes de digestion”…

See on bulletins-electroniques.com

Comment une bactérie intestinale polyvalente nous aide à obtenir nos fibres alimentaires. 2014/02/10 > BE Canada 431 >

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Des chercheurs de l’Université de Colombie Britannique (UBC) ont découvert le mécanisme génétique qui transforme une bactérie intestinale commune en un « couteau suisse » de l’appareil digestif – nous aidant à métaboliser un composant principal des fibres alimentaires dans les parois cellulaires des fruits et légumes.

Les résultats démontrent les rôles spécifiques joués par les principaux membres de la grande communauté microbienne vivant dans l’intestin humain, et pourraient donner des informations sur l’élaboration de greffes microbiotiques pour améliorer la santé intestinale après l’utilisation d’antibiotiques ou suite à une maladie. La recherche est publiée dans la revue Nature. « Alors qu’ils sont essentiels à notre alimentation, les longues chaînes d’hydrates de carbone polymères naturels qui composent les fibres alimentaires sont impossibles à digérer pour les humains sans l’aide de nos bactéries,  » explique le Professeur Harry Brumer à UBC. « Cette séquence de gènes nouvellement découverte permet à Bacteroides ovatus de découper le xyloglucan, un type de fibres alimentaires trouvés dans beaucoup de légumes. B. ovatus et son système complexe d’enzymes constituent une partie cruciale de nos mécanismes de digestion »…

See on www.bulletins-electroniques.com