Convergence Alimentaire

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Les centaines de marques que nous retrouvons sur les tablettes des supermarchés nous donnent l’impression que notre argent va à un nombre aussi grand de compagnies différentes. Or, ça n’est pas le cas: une grande majorité de ces marques appartiennent à une poignée de compagnies. Le graphique suivant donne un aperçu d’où notre argent va réellement

See on convergencealimentaire.info

Publicités

Symposium : les agroéquipements et le développement durable.

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Pierre-André Marechal‘s insight:

AgroSup Dijon a depuis longtemps un positionnement reconnu à la fois dans le secteur des agroéquipements et dans celui du développement durable. On peut notamment citer les formations délivrées par AgroSup Dijon dans le domaine des agroéquipements aux niveaux ingénieur, master et licence.

On rappelera aussi les activités de l’établissement réalisées à l’international en matière de développement durable (programmes internationaux en particulier avec les pays de l’Est depuis 2003). C’est donc tout naturellement que les liens historiques avec les entreprises d’agroéquipements ont débouché vers le symposium proposé les 26 et 27 septembre 2013. 

Journées organisées en partenariat avec CLAAS à l’occasion des 100 ans du constructeur.

See on www.youtube.com

Des drones pour mieux lutter les mauvaises herbes. 2013/11/19 > BE Espagne 131 >

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Une étude internationale menée par le CSIC a mis au point un système capable de détecter la croissance des mauvaises herbes dans les grandes cultures, grâce à des Véhicules Aériens Sans Pilotes. Les résultats de ce travail, publiés dans la revue PLOS ONE, devraient permettre de réduire l’utilisation des herbicides sur les grandes cultures, en limitant leur usage aux zones infestées au lieu de réaliser les pulvérisations à l’échelle de la parcelle entière. Ce nouveau système augmenterait alors les bénéfices économiques des agriculteurs tout en évitant les applications d’herbicides superflues.

See on www.bulletins-electroniques.com

Des biopesticides dérivés de l’absinthe 2013/11/19 > BE Espagne 131 >

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Le Centre de Recherche et de Technologie Agroalimentaire d’Aragon ( CITA) ainsi que le CSIC (Conseil Supérieur de Recherche Scientifique) et les Universités de Zaragoza et de La Laguna ont présenté le 25 octobre dernier un brevet pour le procédé de production organique d’un biopesticide contre les insectes, champignons et nématodes ravageurs de cultures. L’élaboration de ce biopesticide est basée sur l’utilisation d’extraits naturels d’absinthe (Artemisia absinthium). Le procédé d’élaboration du biopesticide inclue la production contrôlée au champ d’un chimiotype [1] défini de l’absinthe, différentes méthodes d’extraction ainsi que la caractérisation chimique de l’essence extraite.

See on www.bulletins-electroniques.com

Parkinson : Le rôle probable de la moisissure, d’après une étude sur la mouche

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

La moisissure de la salle de bains ou de la cuisine en cause dans le développement de la maladie de Parkinson ?

 

[…] La maladie serait causée par une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux dont l’exposition aux pesticides.

 

Ici, les chercheurs de la State University of New Jersey et de la New Brunswick and Emory University ont testé différentes molécules que les champignons libèrent dans l’air pour évaluer leur toxicité, puis ont exposé des mouches drosophiles à 5 molécules différentes. La plus toxique a été appelée « 1-octène-3-ol ».

 

Les mouches exposées à cette molécule présentent une difficulté motrice et meurent bien avant des mouches non exposées, […]

[…]

 

Source : Fungal-derived semiochemical 1-octen-3-ol disrupts dopamine packaging and causes neurodegeneration.

See on www.paperblog.fr

Chiffres clés de l’environnement – Édition 2013 – Ministère du Développement durable

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

La sélection de données synthétiques présentée dans ce livret couvre la plupart des enjeux environnementaux dans un panorama concis. S’appuyant sur des séries temporelles longues, elle donne également un rapide aperçu des principales tendances caractérisant les relations entre la société, l’économie française et l’environnement.

See on www.scoop.it

Une molécule contre le cholestérol. 2013/11/12 > BE Israël 95 >

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

L’excès de cholestérol est responsable de bon nombre de maladies cardio-vasculaires. Plusieurs produits existent dans le commerce dont la teneur en cholestérol est faible afin de tenter de vaincre ce nouveau fléau, dont la « malbouffe » est tenue pour largement responsable. Des chercheurs du Technion – Israel Institute of Technology sont allés plus loin, en synthétisant une molécule capable de diminuer la quantité de cholestérol dans le corps humain.

See on www.bulletins-electroniques.com

Une protéine à l’origine des sens sur-développés. 2013/11/04 > BE Japon 667 >

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

De nombreux animaux ont des sens très développés tels que la vue des carnivores, le toucher des souris ou encore l’ouïe des chauve-souris. Une étude récente de l’institut des sciences du cerveau du RIKEN a révélé une protéine du cerveau qui expliquerait l’existence de ces capacités sensorielles supérieures. L’étude montre la corrélation entre l’expression de la protéine et la structure qu’adoptent les cellules du cerveau responsables du traitement des informations sensorielles pour recevoir ces informations. L’équipe dirigée par la docteure Tomoni Shimogori a publié ses résultats dans le journal Science. Elle a cherché à identifier la molécule qui permet de percevoir avec une forte acuité en examinant les régions du cerveau qui reçoivent les informations provenant des sens. Les chercheurs ont découvert que les zones responsables du toucher des souris et de la vue des furets contenaient une protéine appelée BTBD3 qui optimise la structure neuronale pour recevoir un afflux sensoriel plus efficace.

See on www.bulletins-electroniques.com