Un récepteur gustatif pour sentir la température

See on Scoop.itPour notre culture

 

 

Percevoir la température est crucial pour les insectes : ils ne peuvent vivre que si elle n’est ni trop élevée ni trop basse, et certains, tels les moustiques, s’en servent pour repérer leurs proies. Lina Ni, de l’Université Brandeis, dans le Massachussets, et ses collègues ont découvert qu’un récepteur gustatif (une protéine membranaire nommée GR28B) était impliqué dans cette perception chez la drosophile.

 

Les chercheurs ont modifié génétiquement des drosophiles pour qu’elles produisent une version dysfonctionnelle de la protéine GR28B. Confrontées à des tubes chauffés à différentes températures, elles ne préféraient plus celui qui avait une température optimale pour elles. Les mécanismes d’action de la protéine restent à préciser. Quoi qu’il en soit, les chercheurs pensent qu’elle n’est qu’un élément parmi tout un ensemble de mécanismes thermosensitifs.

 

Lina Ni et al., A gustatory receptor paralogue controls rapid warmth avoidance in Drosophila, Nature, en ligne le 07/08/2013.

[Published online 07 August 2013 – Corrected online 19 August 2013]

 

See on www.pourlascience.fr


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s