L’obésité modifie les perceptions gustatives

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

L’obésité modifie les perceptions gustatives

Les souris obèses détectent moins bien les lipides dans l’alimentation. C’est ce que viennent de montrer des chercheurs de l’Inserm* qui estiment que ce phénomène pourrait contribuer à une augmentation des prises alimentaires pour arriver à un seuil hédonique.

Chez l’homme comme chez la souris, il existe un système biologique de détection gustative des composants alimentaires, notamment celle des lipides. Il entraine des sensations de plaisir ou de dégoût et contribue à réguler l’envie et la consommation.

See on www.inserm.fr


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s