Comment la biodiversité contrôle-t-elle les populations de ravageurs ?

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

 

Emily Martin, doctorante à l’Université de Bayreuth (Bavière), au sein de l’organisme TERRECO [1], mène actuellement une étude afin de mettre en évidence les liens existants entre : la structure des paysages, les habitats naturels, la biodiversité et l’écologie des ravageurs, et ce, dans le but d’identifier de nouveaux moyens de lutte anti-parasitaire.

 

Les premiers résultats de cette étude ont été publiés dans la revue scientifique PNAS [2].

Les travaux ont été menés en collaboration avec le professeur Ingolf Steffan-Dewenter de l’Université de Wurtzbourg (Bavière), et les professeurs Björn Reineking et Bumsuk Seo, tous deux de l’Université de Bayreuth (Bavière).

 

Source : bulletins-electroniques.com

See on www.bulletins-electroniques.com


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s