Plaidoyer pour l’agriculture urbaine

See on Scoop.itAgricultures Urbaines et Peri-urbaines

Detroit, Michigan. Ville autrefois symbole de la réussite américaine avec les célèbres usines Dodge ou Chrysler, la cité tente aujourd’hui de se relever d’un long et puissant déclin qui l’aura vu entre autre perdre un quart de sa population entre 2000 et 2010 et atteindre un chômage touchant 50% des actifs. 26% de ses habitants y vivent même sous le seuil de pauvreté, chiffre deux fois plus élevé que la moyenne nationale.

Pourtant, cette ville inventive, berceau de nombreux groupes ou artistes majeurs de la culture américaine est aujourd’hui un laboratoire géant de solutions collectives menées par ses habitants face à la crise. Sous le modèle des « Piqueteros » argentins des années 90, la population de Détroit développe de nombreux projets autogérés sur la base du grand principe du « Do It Yourself » (DIY). « Ce qui a commencé comme une question de survie est devenu un mode de vie, faisant de Détroit LA ville à l’avant-garde du mouvement de « retour à la terre » […]. On dépasse là-bas le Do It Yourself pour vivre de « Do It Ourselves » et de « consommation collaborative » au quotidien ! »

Dans un paysage apocalyptique de buildings abandonnés et laissés en friche, les habitants y ont ainsi repris le principe de l’agriculture urbaine. La FAO a défini ce concept et le promeut auprès des municipalités partout dans le monde : « l’agriculture urbaine et périurbaine (AUP) présente un mélange complexe et divers d’activités intéressant la production alimentaire […]. Ce type d’agriculture contribue à l’approvisionnement alimentaire (notamment pat l’apport de produit frais), procure des emplois et des revenus, et peut améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition des citadins ».

 

See on degaucheetalors.wordpress.com

How will climate change affect food production?

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Food is one of society’s key sensitivities to climate. A year of not enough or too much rainfall, a hot spell or cold snap at the wrong time, or extremes, like flooding and storms, can have a significant effect on local crop yields and livestock production. While modern farming technologies and techniques have helped to reduce this vulnerability and boost production, the impact of recent droughts in the USA, China and Russiaon global cereal production highlight a glaring potential future vulnerability.

There is some evidence that climate change is already having a measurable affect on the quality and quantity of food produced globally. But this is small when compared with the significant increase in global food production that has been achieved over the past few decades. Isolating the influence of climatic change from all the other trends is difficult, but one recent Stanford University study found that increases in global production of maize and wheat since 1980 would have been about 5% higher were it not for climate change.

See on www.guardian.co.uk

Y a-t-il un Google dans notre cerveau ?

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Les résultats publiés par Alexander Huth, chercheur à l’Institut de neurosciences Helen Wills de l’université de Californie à Berkeley, et ses collègues dans la revue Neuron du 20 décembre 2012 conduisent à se poser la question: « Y a-t-il un …

Comment sommes-nous capables de retrouver ou de reconnaître, souvent instantanément, un mot, une image, une notion, une action?  Difficile de ne pas penser à Internet et à la difficulté, pour un moteur de recherche, de faire de même avec le contenu de la Toile.

Une autre étude devra le déterminer, mais celle-ci montre déjà comment nous rangeons la multitude d’objets et d’actions que nous voyons dans notre matière grise. La principale découverte des chercheurs, c’est qu’il n’existe pas de zones isolées pour chaque catégorie d’images mais un “espace sémantique continu”. Pas de tiroirs donc mais un tissu, un maillage imbriqué…

Pierre-André Marechal‘s insight:

Notre cerveau est un monstre structuré!!!

 

Crédit photo Veronique Huyghe, ENSC

See on blog.slate.fr

Sur la piste d’un riz résistant aux chocs du climat

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

REPORTAGE. Dans la serre à l’atmosphère moite soigneusement contrôlée,Glenn Gregorio, chercheur à l’Institut international de recherche sur le riz (IRRI), se penche sur un casier alvéolé. Deux grains de riz ont germé dans chacune des 96 alvéoles. Les plants les plus vigoureux sont d’un vert tendre, d’autres sont jaunis et flétris. Tous baignent dans de l’eau salée.

C’est ici que l’équipe de Glenn Gregorio effectue la sélection de variétés de riz résistantes à la salinité, comme le riz FL478, qui donne ces beaux brins verts, insensibles au sel, lequel a eu raison de cette autre variété de riz cultivée communément aux Philippines. « Nous avons ici une température et une humidité idéales pour le riz. Pas de maladies ni d’insectes, explique le chercheur, qui travaille depuis un quart de siècle sur la question de la résistance à la salinité. Si un plantde riz dépérit, ça ne peut être qu’à cause du sel. »

Salinité, sécheresse, inondations, températures extrêmes : autant de phénomènes que le changement climatique contribue à accentuer. La mise au point de variétés capables de s’y adapter est devenue l’un des principaux axes de travail de l’IRRI, installé depuis sa création, en 1960, à Los Banos, à l’extérieur de Manille. Cet institut, où travaille une centaine de chercheurs de toutes nationalités, est l’un des quinze centres de recherche coordonnés par le groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (CGIAR).
See on www.lemonde.fr

Insee – Publications et services – Les indicateurs de la stratégie nationale de développpement durable 2010-2013

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Globalement, alors que depuis 2000 la croissance économique par habitant, a été plus modérée pour la France que pour l’ensemble de l’Union européenne, une partie des pressions sur les ressources naturelles apparaît relativement maitrisée, en matière d’émissions de gaz à effet de serre et de productivité des ressources notamment. Cependant les engagements à plus long terme sont très exigeants. Parallèlement les pressions restent fortes sur la biodiversité qui continue à diminuer.

 

En termes de bien-être et de cohésion sociale, c’est un diagnostic contrasté que ces indicateurs font ressortir : l’espérance de vie en bonne santé a continué de s’améliorer et la France connaît un taux de pauvreté monétaire inférieur à la moyenne européenne ; en revanche le taux d’emploi des seniors reste faible et la part des jeunes de 16 à 25 ans hors emploi et formation élevée. La participation aux objectifs de développement durable au niveau mondial dits objectifs « du millénaire » nécessitera un effort accru, au moins en matière d’aide publique au développement.

See on www.insee.fr

Climate change, impacts and vulnerability in Europe 2012 — European Environment Agency (EEA)

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

This European Environment Agency (EEA) report presents information on past and projected climate change and related impacts in Europe, based on a range of indicators. The report also assesses the vulnerability of society, human health and ecosystems in Europe and identifies those regions in Europe most at risk from climate change. Furthermore, the report discusses the principle sources of uncertainty for the indicators and notes how monitoring and scenario development can improve our understanding of climate change, its impacts and related vulnerabilities.

See on www.eea.europa.eu