Un ingénieur français invente la ferme automatique • Ce robot qui n’arrête pas de faire des salades

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Un ingénieur a mis au point un site de production de laitues automatisé, bien plus rentable que les serres classiques. Le Temps a recontré le concepteur de cette « ferme automatique ».

See on www.courrierinternational.com

Publicités

A Hong-Kong, les légumes prennent de la hauteur

See on Scoop.itAgricultures Urbaines et Peri-urbaines

Dans une ville où la quasi-totalité des légumes consommés est importée, et où plusieurs scandales sanitaires soulèvent l’inquiétude, quelques irréductibles militants du bio ont développé une forme d’agriculture urbaine peu encombrante: les jardins potagers sur gratte-ciel.

See on www.campagnesetenvironnement.fr

Adapter la réglementation à l’agriculture urbaine

See on Scoop.itAgricultures Urbaines et Peri-urbaines

« Les grandes villes comme Vancouver, Montréal, Québec, San Francisco, Seattle et Sherbrooke, en plus de nombreuses villes européennes, font la promotion active de l’agriculture urbaine. Si l’on cherche sur Internet sous le titre « agriculture urbaine «, on constatera rapidement que ce mouvement n’est pas un phénomène isolé, mais que la tendance est très lourde et qu’il y a plusieurs raisons. »

See on www.lapresse.ca

L’agriculture urbaine produit-elle des légumes de bonne qualité ?

See on Scoop.itAgricultures Urbaines et Peri-urbaines

Une étude réalisée par l’Institut d’écologie de la TU Berlin vient d’être publiée dans la revue scientifique « Environmental Pollution », et montre que les fruits et légumes cultivés au centre ville peuvent être considérablement enrichis en polluants, tout particulièrement ceux produits dans les zones où le trafic routier est élevé.

See on www.science-allemagne.fr

L’agriculture urbaine : gadget végétal ou contribution à l’alimentation des villes ?

See on Scoop.itAgricultures Urbaines et Peri-urbaines

Détroit, New-York, Montréal … L’innovation agricole dans les villes vient de l’Amérique alors même que notre vieille Europe a fondé son existence partagée pour construire un destin commun sur une politique commune consistant à assurer notre autonomie alimentaire. Détroit, New-York Montréal : le trio ne fonde pas ses démarches sur des bases similaires. Aux esprits chagrins qui imaginent que l’agriculture urbaine trouve preneur à Détroit par défaut d’actiité économique et par désespoir des habitants appauvris de trouver pitance  » normalement « , un financier américain qui a investi sur place pour une ferme égante bio – à la démesure outre-atlantique – répond par la négative de l’efficacité économiqe.
La première des libertés, c’est celle de se nourrir.

See on territoires-en-paysage.overblog.com

Sous les pavés, la grange : l’agriculture urbaine

See on Scoop.itAgricultures Urbaines et Peri-urbaines

 

Voilà un sujet qui s’impose doucement dans l’imaginaire collectif et qui bénéficie depuis peu d’une multiplication d’articles et de publications, de travaux de recherche et d’idées surprenantes. En effet quoi de plus tendance que l’agriculture urbaine ! Car si l’on excepte les quelques derniers clichés qui demeurent au sujet de la ruralité, les pires comme les plus attachants (http://www.je-mattarde.com/index.php?post/Profils-Paysans-par-Raymond-Depardon-2000-2004-et-2008), la relation entre la ville et la campagne ne se lit plus seulement comme un affrontement dual sur l’autel de la ressource foncière :

– http://www.metropolitiques.eu/La-periurbanisation-comme-projet.html ;

– http://crevilles.org/mambo/index.php?option=com_mojo&Itemid=284&p=138 

 

Si l’analyse pertinente de la thématique et les questionnements scientifiques ou empiriques ne datent pas d’hier, c’est qu’ils ont su à la fois comprendre le mouvement à l’œuvre (http://www.metropolitiques.eu/Entre-ville-et-agriculture-une.html), objectiver des phénomènes disparates et jeter des passerelles interdisciplinaires, à la croisée du ruralisme, du paysagisme, de la nouvelle économie géographique et de l’urbanisme version développement durable :

– http://www.urbanews.fr/2012/06/08/21417-la-ville-avenir-de-lagriculture/#.UAkipLSKWga

– http://telemme.mmsh.univ-aix.fr/membres/Jean-No%C3%ABl_Consales

 

Aujourd’hui le sujet fait un buzz-scientifique et rien de moins utile qu’un site de veille entièrement dédié pour vous forger un paradigme ! (http://vertigo.revues.org/11664

 

 

Vous trouverez au hasard des algorithmes de Google pléthore d’exemples : tout le monde s’y met, du plus classique au plus fou, Caen, Lyon, Berlin, etc.

– http://farmingthecity.net/

– http://www.innovcity.fr/2012/04/04/caen-plante-verger-public-libre-service/

– http://www.rue89lyon.fr/2012/05/18/lyon-agriculture-portes-ville-est-elle-possible/

– http://www.innovcity.fr/2012/01/26/legumes-et-poissons-vont-cohabiter-dans-ferme-urbaine-berlinoise/ ;

 

Au-delà de ce foisonnement – à la limite du matraquage (http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/des-potagers-fleurissent-sur-les-toits-de-paris-10-07-2012-2084664.php) – quelques exemples se distinguent (http://www.scoop.it/t/economie-circulaire-locale-et-resiliente-pour-nourrir-la-ville, tel que les fameux Ekovores http://www.lesekovores.com/), non par leur pertinence, mais par leur capacité à créer un récit, une projection de l’agriculture urbaine du possible, véritable mode d’emploi et mine à idées pour les aménageurs. Voilà qui nous change de l’image d’Epinal que sont devenues nos bonnes vieilles AMAP (http://www.terristoires.info/etiquette/amap.html, http://www.reseau-amap.org/historique.php).

 

Le très hype musée de la Gaité Lyrique se prête au jeu et nous a présenté au cours de l’exposition U-farm le kit complet de l’urbanagriculteur (graines, matériel et mobilier urbain, http://www.urbamedia.com/lurbavideo-du-mercredi-15-u-farm-une-ferme-en-milieu-urbain). Le musée accueille également, comme 495 autres points en France (dont une quinzaine à Paris intramuros, http://www.laruchequiditoui.fr/) une ruche alliant circuits courts et achats groupés, attirant au cœur de la ville producteurs, consommateurs et bobos ; un des nombreux exemples de l’émergence d’une économie collaborative dans l’ensemble de nos pratiques quotidiennes (http://www.ouishare.net/fr/about/).

 

Et, comme on l’a bien compris, cette thématique convoque pêle-mêle un ensemble disparate d’expériences, de projets et de réflexions, continuons de faire germer en nous une agriculture de demain (http://www.ryerson.ca/carrotcity/news.html).

 

(photo : http://creatman.com/blog/2012/02/09/20-foot-urban-farms-de-damien-chivialle/)

 

FDF

Des élevages d’insectes pour nourrir les Chinois – le Monde

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Li Jinsui ne manque pas d’ambition. Il fait fièrement visiter l’usine d’insectes pour laquelle il a déposé sept brevets et investi l’équivalent de 250 000 euros de sa poche. Sur les hauteurs de Kunyang, cité satellite de Kunming, la capitale de la province du Yunnan (sud-ouest), la production a réellement débuté en 2009.
Aucun de ses invités n’échappe à un plat de vers de bambou, affichés à son catalogue. La liste ne s’arrête pas là. Son entreprise, Yunnan Insect Biotechnologies, propose larves séchées, poudre de protéine extraite d’exosquelettes d’insectes et insectes en entier, le tout destiné à la consommation humaine et animale.

Li Jinsui, un précurseur ? Fort probable. De plus en plus d’experts de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) voient dans le développement de l’entomophagie un substitut à la viande ou au poisson. Et une alimentation meilleur marché pour les élevages animaliers, notamment les fermes aquacoles….

See on www.lemonde.fr

Tumeurs sur des rats : les réponses à vos questions sur les OGM – Rue89

See on Scoop.itAgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire – Agronomie

Dès la publication de l’étude de l’équipe Séralini démontrant les effets toxiques des organismes génétiquement modifiés (OGM) sur les rats, la guerre des experts a, sans surprise, démarré. Les pro-OGM tentent de discréditer les anti-OGM, qui ont marqué un point et au moins réussi une belle opération de com’.

Pour tenter d’éclaircir ce sujet, nous ouvrons cet espace participatif : n’hésitez pas à nous poser de nouvelles questions dans les commentaires, nous allongerons alors la liste de nos réponses….

See on www.rue89.com