Dijon | Des chercheurs dijonnais lient obésité et salive

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

lien direct : https://www.bienpublic.com/edition-dijon-ville/2018/08/20/des-chercheurs-dijonnais-lient-obesite-et-salive

Certaines personnes obèses ont tendance à surconsommer des aliments riches en graisses.
Si l’origine de ce comportement n’a pas encore été formellement démontrée, des pistes de recherches ont été dégagées grâce à différentes études.
À AgroSup Dijon, une équipe du centre de recherche Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) UMR 1231, sous l’impulsion du professeur Philippe Besnard, a décidé de s’intéresser à l’obésité en examinant ce qu’il se passe dans notre bouche.

 Et leurs recherches leur fait dire que la composition de notre salive pourrait jouer un rôle déterminant dans nos choix alimentaires.

from Tumblr https://ift.tt/2MBOXO2
via IFTTT

Publicités

Land-use emissions play a critical role in land-based mitigation for Paris climate targets

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Lien direct : https://www.nature.com/articles/s41467-018-05340-z

Les scénarios qui limitent le réchauffement planétaire à moins de 2 °C d’ici 2100 supposent un changement significatif d’affectation des terres pour soutenir l’élimination à grande échelle du dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère par le boisement/reboisement, la déforestation évitée et l’énergie de la biomasse avec captage et stockage du carbone (BECCS).

Les scénarios d’atténuation plus ambitieux exigent une surface de terre encore plus grande pour l’atténuation et/ou l’adoption plus tôt de stratégies d’élimination du CO2. Nous montrons ici qu’un changement d’affectation des terres supplémentaire pour atteindre un objectif de changement climatique de 1,5 °C pourrait entraîner des pertes nettes de carbone provenant des terres.

L’efficacité des BECCS dépend fortement de plusieurs hypothèses liées au choix de la biomasse, au devenir de la biomasse aérienne initiale et à la compensation des émissions de combustibles fossiles dans le système énergétique.

Selon ces facteurs, le carbone retiré de l’atmosphère par l’intermédiaire des BECCS pourrait facilement être compensé par des pertes dues au changement d’affectation des terres.

Si les BECCS impliquent le remplacement des écosystèmes à forte teneur en carbone par des cultures, alors l’atténuation basée sur la forêt pourrait être plus efficace que les BECCS pour l’élimination du CO2 atmosphérique.

source: voir lien direct, traduction PAM

from Tumblr https://ift.tt/2nSSTf4
via IFTTT

La Voie Agricole – La pisciculture. CANADA

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

lien direct : https://www.agrireseau.net/energie/videos/97325?utm_source=%C3%A9nergie_et_efficacit%C3%A9_%C3%A9nerg%C3%A9tique2018-08-15&utm_medium=courriel&utm_campaign=ABO

Le Quebec compte  peu de producteur piscicole, mais cette activité se développe fortement aujourd’hui, vous pouvez écouter quelques témoignages sur ce sujet.

from Tumblr https://ift.tt/2wdNNhi
via IFTTT

L’agriculture de demain sera-t-elle ultra connectée ?

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Lien direct : https://www.actu-environnement.com/ae/news/agriculture-connectee-drones-robot-gps-ferme-apiculture-31773.php4#video&xtor=EPR-1

Beaucoup d’innovations technologiques entrent peu à peu dans le secteur de l’agriculture. Drones, robots, GPS, le tout connecté à des logiciels censés améliorer la productivité voire réduire les pesticides. Reportage vidéo sur la ferme 3.0 dans la Somme.

Améliorer “les performances économiques, sociales et environnementales”, voilà l’objectif d’Innov’action, un événement organisé par la chambre d’agriculture qui compte 200 portes ouvertes un peu partout en France. Il permet aux agriculteurs de se tenir informés autour de trois axes : technologique, organisationnel et savoir-faire. Ces innovations viennent le plus souvent “d’un binôme conseiller-agriculteur” et sont expertisées par la chambre d’agriculture.

Exemple : la ferme agroécologique 3.0 La ferme agroécolgique 3.0, située à Aizecourt-Le-Haut dans la Somme, est une de ces vitrines technologiques qui dévoile ce que pourrait devenir l’agriculture du futur… et c’est vraiment stupéfiant !

Plus personne dans les champs, mais des robots totalement autonomes, des drones qui photographient les parcelles pour repérer les mauvaises herbes, des pulvérisateurs équipés de GPS qui permettent des traitements très précis, des ruches connectées ! Reste à savoir si ce matériel super hightech sera financièrement à la portée de tous.

Quel type de formation faudra-t-il pour prendre en main une technologie parfois complexe ? Enfin, cette course à la technologie sera-t-elle réellement perçue comme un progrès par l’ensemble des agriculteurs, voire, plus globalement, par la population ? Le débat est ouvert.

from Tumblr https://ift.tt/2L53P2w
via IFTTT

En Auvergne, un agriculteur « Géo Trouvetou » invente le tracteur de demain – Challenges.fr

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Lien direct : https://www.challenges.fr/economie/en-auvergne-un-agriculteur-geo-trouvetou-invente-le-tracteur-de-demain_603913

Le vieux tracteur diesel bientôt remisé dans la grange ? Un jeune maraîcher auvergnat, également ingénieur en mécatronique, a inventé un engin électrique polyvalent et respectueux des sols, qui se conduit à l’aide d’une simple manette de pilotage.

Design épuré, châssis en tôle mécano-soudée, siège pivotant à 360 degrés pour conduire dans les deux sens, arceau de sécurité… Alpo ne ressemble en rien à son équivalent thermique. La manette à six boutons permet de le manœuvrer facilement, d’une seule main, tandis que deux batteries au lithium offrent en moyenne huit heures d’autonomie, pour une heure et demie de temps de charge. “Avec ses 25 chevaux, on réalise les mêmes opérations culturales qu’avec un tracteur thermique de 40 chevaux.

 On a la juste puissance agronomique nécessaire pour semer, désherber, récolter, manutentionner… autant d’opérations qui ne nécessitent pas énormément d’énergie”, assure Alexandre Prévault, qui a co-fondé sa société “Sabi Agri” avec Laure Osmani, sa conjointe, une ancienne avocate.

from Tumblr https://ift.tt/2vxeoGB
via IFTTT

Entire yeast genome squeezed into one single chromosome

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

In a dramatic restructuring, two teams have created versions with vastly reduced chromosome counts.

For millions of years, brewer’s yeast and its close relatives have packed their DNA into 16 distinct chromosomes. Now, two teams have used CRISPR gene-editing to stuff all of yeast’s genetic material — save a few non-essential pieces — into just one or two chromosomes. The feat represents the most dramatic restructuring yet of a complex genome and could help scientists understand why organisms split their DNA over many chromosomes. And, to the researchers’ surprise, the changes had little effect on most functions of the yeast (Saccharomyces cerevisiae). “That was the biggest shocker — that you can just get away with this and yeast seem to shrug its shoulders,” says Jef Boeke, a geneticist at New York University whose team jammed the yeast genome onto a pair of chromosomes1. A China-based group used a different technique to make yeast with one ‘super-chromosome’2. Both teams report their findings in Nature on 1 August, 2018.

Genetics 101

Yeast belongs to the eukaryotes, the branch of life that includes humans, plants and animals and whose cells store genetic material in a membrane-bound nucleus. But the number of chromosomes that eukaryotes have varies wildly and seems to have no correlation with the amount of genetic information they possess. In humans, genetic material is spread over 46 chromosomes, whereas male jack jumper ants (Myrmecia pilosula) have just 1. Single-celled brewer’s yeast — whose genome, at 12 million DNA letters long, is hundreds of times shorter than that of humans — boasts 16 chromosomes. “We don’t know why they have such different numbers,” says Zhongjun Qin, a molecular biologist at the Chinese Academy of Sciences’ Shanghai Institute of Plant Physiology and Ecology, whose team created the lone-chromosome yeast strain. “I thought it was probably random.”

Qin and his colleagues reasoned that if an organism’s chromosome count were down to chance rather than an underlying rule of nature, there should be no reason that a yeast cell shouldn’t be viable with 1 chromosome instead of 16. Researchers in the past had fused two3 — even four4 — yeast chromosomes together, and another team split the 16 chromosomes into 33. All products had viable cells5. But no one had ever performed such extreme genetic surgery as Qin and his colleagues set out to do several years ago. Their initial attempts ended in failure — until they turned to the genome-editing tool CRISPR–Cas9, which is adept at excising specific DNA sequences. Qin and his colleagues used CRISPR to remove DNA at telomeres, the ends of chromosomes that protect them from degrading. They also snipped out centromeres, sequences in the middle that are important to DNA replication.

These changes paved the way for a fit of tidying that would make home-organization guru Marie Kondo proud. The researchers first fused two chromosomes, then joined this product to another one, and in successive rounds, to another and another — until they were left with a lone-chromosome yeast strain.

from Tumblr https://ift.tt/2LQov3s
via IFTTT

Réduire le feuillage pour s’adapter au climat

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Lien direct: https://www.reussir.fr/vigne/actualites/reduire-le-feuillage-pour-s-adapter-au-climat&ca=MENTWZL3ETIC8IY0IDAT&cn=HUZP2B3E:CSRD05OS.html

Compte tenu de l’impact du réchauffement climatique sur l’avancement des stades phénologiques, la chambre d’agriculture d’Alsace a mis en place en 2017 une expérimentation sur la hauteur des haies foliaires, afin de retarder la maturité des raisins.

Quatre modalités ont été testées : le rognage classique, le non-rognage avec tressage des extrémités sur le dernier fil, le rognage bas et l’effeuillage haut (effeuillage entre la zone de grappe et la partie supérieure), pour des hauteurs de feuillage d’environ 140, 135, 90 et 140 centimètres, respectivement…..

from Tumblr https://ift.tt/2OcyLQa
via IFTTT

Écologie. « Oubliez les douches courtes ! » : Le texte de Derrick Jensen complet, traduit en français, et monté dans une vidéo, également en français

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

“Est-ce que les gestes écologiques individuels suffisent pour enrayer la destruction de la planète ? "Certainement pas”, écrivait l’écrivain américain Derrick Jensen dans un texte provocateur en 2009. Faut-il alors baisser les bras ? “Non plus” répond l’écologiste Cyril Dion. Explications.“
 

Par Mariel Bluteau, 04.06.2018

"Oubliez les douches courtes”

“… ou "Forget Shorter Showers” en langue originale. Cet édito de l’activiste et écrivain américain Derrick Jensen a été publié dans Orion Magazine en 2009. Il y revenait sur le documentaire Une vérité qui dérange, sorti trois ans plus tôt, où on voyait l’ancien candidat à la présidence états-unienne, Al Gore, alerter sur le réchauffement climatique. Un documentaire qui, pour un problème bien réel, propose des solutions biaisées, selon Derrick Jensen : “avez-vous remarqué que toutes les solutions présentées ont à voir avec la consommation personnelle – changer nos ampoules, gonfler nos pneus, utiliser deux fois moins nos voitures – et n’ont rien à voir avec le rôle des entreprises, ou l’arrêt de la croissance économique qui détruit la planète ?" 

Même si chaque individu aux États-Unis faisait tout ce que le film propose, les émissions de carbone ne baisseraient que de 22%. Le consensus scientifique stipule pourtant que ces émissions doivent être réduites d’au moins 75%.

Cyril Dion, qui était invité au micro d’Ali Rebeihi dans Grand bien vous fasse, revient sur ce constat :

 

"Si on se contente de dire "faites des petits gestes” (« prenez une douche plutôt qu’un bain », « éteignez la lumière », « prenez votre vélo ») et qu’on regarde l’impact que ça a en terme de chiffres, malheureusement, c’est très nettement insuffisant.

Par exemple, l’eau. Vous prenez tous les jours une douche très courte plutôt qu’un bain – voire même, vous ne prenez pas de douche tous les jours. Vous économisez l’eau à mort, vous faites la vaisselle avec des bassines… En réalité, l’eau que consomment les particuliers, c’est 9% [de la consommation globale]. L’essentiel de l’eau qui est consommée (et gaspillée), c’est l’agriculture et l’industrie. 

Sur les déchets, vous êtes hyper zéro déchet. Vous allez acheter des fringues d’occasion, faire vos courses avec des tupperwares… Malheureusement les déchets domestiques, ce n’est que 8,5% en France"

Autrement dit : on a besoin de changements qui soient plus systématiques.“

(…)

Oubliez les douches courtes ! (par Derrick Jensen) – Le Partage http://partage-le.com/2015/03/oubliez-les-douches-courtes-derrick-jensen/

 

Oubliez les douches courtes – VOSTFR (Derrick Jensen) – YouTube https://www.youtube.com/watch?v=QqnC2avyNAk
from Tumblr https://ift.tt/2LVVWxr
via IFTTT

Actes du Carrefour de l’Innovation Agronomique « Numérique en productions végétales : prédire et agir »

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

PDF des Actes à télécharger :
https://inra-dam-front-resources-cdn.brainsonic.com/ressources/afile/443644-11937-resource-actes-du-ciag-numerique-en-productions-vegetales-predire-et-agir.pdf

Numérique en productions végétales : prédire et agir Ruches connectées, outils d’aide à la décision en viticulture, pulvérisation de précision, utilisation des drones… le numérique s’inscrit aujourd’hui dans le quotidien des agriculteurs et dans une nouvelle narration de l’agriculture de demain. L’Inra, Irstea et l’Institut Convergences Agriculture numérique #DigitAg ont organisé le 26 juin 2018 à Montpellier le Carrefour de l’Innovation Agronomique (CIAg) « Numérique en productions végétales : prédire et agir ». Il a rassemblé une large communauté d’utilisateurs du numérique autour de projets et d’innovations sur les trois échelles spatiales et décisionnelles qui sont de plus en plus interconnectées : la parcelle, l’exploitation et le territoire.

from Tumblr https://ift.tt/2LcoruK
via IFTTT

Nouvelles technologies, définition de l’agriculture 4.0

See on Scoop.itVeille Scientifique Agroalimentaire – Agronomie

Tout le monde entend parler d’agriculture 4.0 sans vraiment savoir de quoi il s’agit. Si nous prenons un peu de recul, la meilleure des définitions est de faire une analogie avec le monde de l’industrie 4.0. L’acquisition d’une masse de données et demain, leur traitement automatisé assisté d’une intelligence artificielle, doivent permettre à chaque exploitation d’optimiser ses performances économiques. Les changements sont en cours avec les interrogations qu’ils peuvent soulever. Un second article entrera plus dans les détails des solutions concrètes apportées par l’agriculture 4.0.

from Tumblr https://ift.tt/2JJ7nXt
via IFTTT